Walras leon

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 47 (11516 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La Nouvelle Economie Politique : Une introduction
Guillaume CHEIKBOSSIAN LAEC-LASER, Université de Montpellier 1 GREMAQ, Université de Toulouse 1

Note : Pour écrire cet article nous sommes appuyés sur Drazen (2000), chapitres 1 et 3, Persson et Tabellini (2000), chapitre 1 et l’article de Helpman (1997).

I : Qu’est-ce que la Nouvelle Economie Politique
A : Introduction Comment le «Politique » influence l’Economique ? Cette question a motivé le travail des précurseurs de la Science Economique. En effet, depuis Antoine de Montchrétien et son « Traité d’Economie Politique » en 1615 jusqu’aux marginalistes à la fin du XIX siècle, ce que l’on appelle aujourd’hui l’Economie ou la Science Economique était appelée auparavant « Economie Politique ». Cette terminologie reflétait lacroyance selon laquelle l’économie ne pouvait être séparée des aspects politiques, ces derniers étant considérés comme les principaux déterminants des aspects économiques. Aujourd’hui, le terme « Economie Politique » ou « Nouvelle Economie Politique » (NEP) désigne, dans les département de Sciences Economiques, bien l’étude des forces politiques affectant l’activité économique alors que dans lesdépartement de Sciences Politiques (surtout américains) il s’agit plutôt d’étudier en quoi les forces économiques peuvent influencer la scène politique. Avec la division des Sciences Politiques et Economiques en deux disciplines distinctes, les économistes ont fait abstraction des facteurs politiques et institutionnels. Ceci s’explique par le développement, à partir de la fin du XIX siècle, de la théoriemathématique des prix bien adaptée pour décrire le fonctionnement et la concurrence sur les marchés mais certainement peu utile pour étudier le « Politique ». Ainsi l’économie s’est développée autour d’une méthode analytique bien précise alors qu’il semble que la science politique a plutôt utilisé des méthodologies descriptives. Aujourd’hui avec le développement de la théorie des jeux, cetteséparation entre l’économique et le politique a moins de sens. C’est l’opinion de Roger

1

Myerson [1997], théoricien des jeux et qui publie autant (en réalité plus) dans des revues spécialisées de Sciences Politiques (American Journal of Political Science, American Political Science Review) que dans des revues spécialisées de Sciences Economiques. B : Le Politique et l’Economique Comment peut ondéfinir de façon plus précise la Nouvelle Economie Politique ? En tant qu’économistes on peut partir d’une définition de l’économie. L’une d’entre elles et celle de Robbins [1932] : « L’économie est la science qui étudie le comportement humain comme une relation entre des fins et des ressources rares ayant des usages alternatifs ». Si l’économie est l’utilisation optimale des ressources rares, onpourrait concevoir l’Economie Politique comme étant la nature politique des décisions sur l’utilisation des ressources rares que cela soit au sein d’un pays, d’un groupe social ou encore d’une entreprise. Que signifie alors le terme « politique ». En Sciences Politiques, il semble que le terme « Politique » est définit comme étant l’étude du pouvoir et de l’autorité et de leurs exercices. Le pouvoirsignifie la capacité d’un individu ou d’un groupe à atteindre certains objectifs. L’autorité peut être définie comme étant une situation dans laquelle plusieurs personnes implicitement ou explicitement permettent à une autre personne de prendre des décisions en leur nom dans un certain nombre de domaines. La politique pourrait ainsi être définie, à la suite de Lindblom [1977] comme uneconcurrence pour l’autorité. Pour l’économiste, la question du pouvoir et de l’autorité n’a de sens que s’il existe une hétérogénéité des intérêts i.e. un conflit d’intérêt entre les différents acteurs de la société. Ainsi, l’aspect politique de l’économie n’a de sens que si l’on abandonne le paradigme de l’agent représentatif (le consommateur ou le producteur représentatif). Se pose alors la question...
tracking img