Weber/durkheim

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2290 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 août 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
MAX WEBER (1864 – 1920)

Avocat et sociologue allemand. Son œuvre s'inscrit dans un contexte historique marqué par l'émergence des grandes organisations: administrations publiques, grandes entreprises, partis et syndicats de masse.

Il est l'inventeur de l'Organisation Bureaucratique. Weber a présenté trois types d'organisation fondées sur la manière dont l'autorité est légitimée:

-L'organisation charismatique : fondée sur les qualités personnelles u leader, qui détient des qualités supérieures, et forme se disciples. Cette organisation pose le problème de la succession.
- L'organisation traditionnelle : dans laquelle l'autorité découle du statut. Elle peur revêtir deux formes: patrimoniale (les employés reçoivent une rémunération) et la forme féodale (les employés subordonnéespar des dons, bénéfices).
- L'organisation rationnelle : qui revêt la forme bureaucratique et dont le développement a été accéléré grâce au capitalisme. Elle est, selon Weber, la forme la plus efficace pour la direction des grandes organisations complexes.

- L’organisation bureaucratique:
• La hiérarchie des emplois est clairement définie ;
• Les compétences de chaque emploi sont égalementclairement définie ;
• Chaque emploi est défini par un contrat ( relation contractuelle) ;
• Les salaires sont fixés et varient selon l’échelon hiérarchique ;
• L’emploi est la seule occupation professionnelle des salariés dans l’entreprise ;
• La promotion et l’évolution de carrière sont définie par les supérieur;
• Il existe une séparation entre la fonction et l’homme qui occupe : l’employén’est ni propriétaire des moyens de l’organisation, ni de son poste ;
• L’employé est soumis à une discipline stricte.

Globalement, l’organisation bureaucratique se caractérise donc par une division des tâches basée sur la spécialisation fonctionnelle, une hiérarchie des postes clairement définie, un système de règles et de procédures écrites très détaillé définissant l’autorité, lesresponsabilités et les tâches, enfin, une impersonnalisation totale des décisions et des relations.

Cette organisation est rationnelle puisque les moyens sont choisis pour atteindre des buts spécifiques. En outre, la dépersonnalisation permet une grande coordination, un fort contrôle et diminue l’incertitude.

L’œuvre de Weber à travers sa théorie de l’action rationnelle vient alors renforcer l’idéedominante selon laquelle il est important de dépersonnaliser les relations de travail en vue de renforcer l’équité dans les organisations.

Division du travail et lien social

Introduction

Emile Durkheim (1858-1917) est l’un des pères fondateurs de la sociologie. Il est l’auteur de deux ouvrages prépondérants : De la division du travail social (1893) et Le suicide (1897). A la fin du 19èmesiècle, il est préoccupé par les problèmes sociaux liés à la révolution industrielle en France : la cohésion sociale semble menacée. Une question se retrouve dans toute l’oeuvre de Durkheim : quel ciment peut bien lier tous les individus les uns aux autres et faire tenir la société ? Durkheim pose alors le problème du lien social. Il va créer une science nouvelle destinée à permettre d’analyserobjectivement la réalité sociale. Il va imposer la sociologie comme discipline à part entière : l’objet de la sociologie est la société. Pour comprendre le fonctionnement de la société, Durkheim va définir les règles de la méthode sociologique. Sa démarche est objective et il explique un fait social par rapport à d’autres faits sociaux. Son but est de dégager les réalités sociales à l’origine descomportements individuels. Durkheim est partisan du holisme ou déterminisme social. Il s’oppose à Weber, partisan de l’individualisme méthodologique.

I – Individu et société
A – Etude d’un fait social : le choix du prénom
Fait social

Selon Durkheim, est fait social toute manière de faire susceptible d’exercer sur un individu une contrainte extérieure. C’est une manière d’agir ou de penser où...
tracking img