Wow histoire role play

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1529 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Année 20 du calendrier humain, peu de temps avant la bataille du Mont Hyjal
« Que tous les civils restent en arrière ! »
Le général elfe de la nuit s’efforçait d’aboyer des ordres à ses troupes, ainsi qu’aux nouveaux arrivants. La splendide ville portuaire de Sombrivage était encore une fois la cible d’attaques de Gangr’Orcs et de la Légion Ardente.
Alors que les elfes se regroupaient pourfaire face à l’ennemi, un groupe d’humain portant fièrement la marque de Lordaeron alla se réfugier dans une petite maison, à quelques mètres des hostilités.
Adam commanda à son épouse et à sa jeune fille de ne pas bouger, et d’attendre son retour. Il sortit de l’habitation elfique et empoigna solidement son bâton de marche, son libram toujours fixé à sa ceinture. Le ciel était en flamme, et de laterre émanait une fumée verdâtre. Les Sentinelles Elfes qui n’avaient pas pu rejoindre le gros des troupes afin de préparer la défense du Mont Hyjal s’étaient rassemblées ici même, afin de contenir les renforts de la Légion. Les elfes combattaient aux côtés d’une poignée d’orcs et d’humains, rapatriés à Sombrivage, tantôt pour panser leurs blessures, tantôt pour participer à l’effort de guerre.Cette Alliance improvisée avait pour but de préserver Azeroth en son entier d’un mal persistant, qui avait déjà réduit les royaumes de l’est en cendres.
Adam avait choisi de venir en aide aux elfes. Depuis sa fuite de Lordaeron sous le commandement de Dame Portvaillant, il n’avait rencontré que des êtres abominables, tels des centaures, ou des tribus de Hurans. La présence des elfes le rassurait,et leur dévouement farouche le confortait dans l’idée que l’espoir était permis.
Adam fit quelques mètres en direction de la place principale. Un bataillon d’orc à peau rouge avait sonné la charge. Ils n’étaient qu’une poignée, mais leur rage et leur vigueur au combat en faisait des adversaires à la mesure des plus grands guerriers de l’Alliance. Adam se posta sur leurs flancs, bénissant lesSentinelles du pouvoir de la Lumière.
Son incantation avait attiré l’attention de l’ennemi. Un des orcs fonça vers Adam, faisant tourbillonner sa masse d’arme dans les airs. Il tenta d’abattre le prêtre, qui esquiva son attaque de justesse. Aussi vif qu’un félin, Adam fit un bond en arrière, et pria la Lumière d’éradiquer son agresseur. Aussitôt, un rayon aveuglant tomba du ciel et alla frapper deplein fouet le crâne du Gangr’Orc . Celui-ci tomba au sol, le visage calciné. Adam remercia la bienfaitrice et regarda aux alentours. Tout n’était que ruine. Le carnage battait son plein. Une troupe d’elfe envoya une volée de flèche dans les rangs ennemis, épurant ainsi la ligne de front. Les laquais de la Légion tranchaient, hurlaient, tuaient. Leur force brute avait pris le pas sur la stratégie,et ceux-ci s’embourbaient dans l’enceinte de la petite ville, sous le regard avisé des chasseresses elfes. Une nouvelle volée de flèche alla s’abattre sur les troupes adverses, en emportant une nouvelle poignée.
Les orcs battaient en retraite, la bataille allait prendre fin.
Surplombant le théâtre du carnage se tenait le dirigeant de l’attaque : un orc borgne, équipé d’un bâton crachant desflammes vertes, et secouant des breloques aux couleurs du démon. Celui-ci lançait des regards méprisants aux fuyards, et beuglait ce qui ressemblait à des insultes, dans une langue qu’Adam ne comprenait pas. Ses râles ne durèrent que peu de temps. Une elfe, attirée par le vacarme qu’il produisait, décocha une flèche, qui alla transpercer son œil valide. Le démoniste tomba de son piédestal, et allas’écraser aux pieds d’Adam, mort sur le coup.
« Ils battent en retraite ! Andu-falah-dor ! »
Les Sentinelles avaient terrassé leurs assaillants. Toutes se lançaient à la poursuite des derniers orcs, criant vengeance au nom d’Elune.
Adam était resté sur place, et examinait le cadavre du Démoniste. Relevant sa capuche, il se pencha en avant et posa son regard sur l’étrange médaillon que l’orc...
tracking img