Xavier roegers

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 67 (16656 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La pédagogie de l’intégration en bref

Xavier Roegiers

Rabat, Mars 2006
Table des matières

1 L’approche par les compétences de base 3

1.1 L’approche par les compétences de base en quelques lignes 3

1.2 Les objectifs de l’approche par les compétences de base 3

1.3 Les principales notions relatives à l’approche par les compétences de base 4

1.4 La conception desapprentissages dans l’approche par les compétences 9

1.5 Comment planifier les apprentissages en termes de compétences de base ? 11

1.6 L’impact de l’approche par les compétences de base 12

1.7 Pour en découdre avec certaines idées véhiculées autour de l’approche par les compétences 14

2 Un cadre de référence en matière d’évaluation des acquis des élèves 17

2.1 Une définition del’évaluation 17

2.2 Deux types d’informations à recueillir 17

2.3 Les qualités des informations recueillies : pertinence, validité, fiabilité 18

2.4 Information, critère, indicateur : des clarifications conceptuelles 19

2.5 Le recours aux critères 22

3 L’élaboration des outils de recueil des informations 31

3.1 L’élaboration d’une épreuve d’évaluation 31

4 La correctiondes copies d’élèves 36

4.1 Les principes de la correction des copies 36

4.2 Des exemples de grilles de correction 38

L’approche par les compétences de base

1 L’approche par les compétences de base en quelques lignes

L’approche par les compétences de base repose essentiellement sur les travaux de Ketele à la fin des années 80, basés sur la notion d’objectif terminald’intégration.
Développée sous le terme pédagogie de l’intégration (Roegiers, 2000), l’approche a été opérationnalisée par le BIEF progressivement dans plusieurs pays d’Europe et d’Afrique depuis les années 90, essentiellement au niveau de l’enseignement primaire et moyen (l’école de base), ainsi que de l’enseignement technique et professionnel.
Basée sur le principe de l’intégration des acquis, notamment àtravers l’exploitation régulière de situations d’intégration et l’apprentissage à résoudre des tâches complexes, la pédagogie de l’intégration tente de combattre le manque d’efficacité des systèmes éducatifs (voir ci-dessous les résultats de l’expérimentation).

2 Les objectifs de l’approche par les compétences de base

On peut dire que cette approche poursuit essentiellement trois objectifsprincipaux (Roegiers, 2000).
(1) Il s’agit tout d’abord de mettre l’accent sur ce que l’élève doit maîtriser à la fin de chaque année scolaire, et en fin de scolarité obligatoire, plutôt que sur ce que l’enseignant(e) doit enseigner. Le rôle de celui (celle)-ci est d’organiser les apprentissages de la meilleure manière possible pour amener ses élèves au niveau attendu.
(2) Il s’agit également dedonner du sens aux apprentissages, de montrer à l’élève à quoi sert tout ce qu’il apprend à l’école. Pour cela, il est nécessaire de dépasser des listes de contenus-matières à retenir par cœur, des savoir-faire vides de sens, qui trop souvent ennuient l’élève, et ne lui donnent pas l’envie d’apprendre. Au contraire, l’approche par les compétences lui apprend à situer continuellement lesapprentissages par rapport à des situations qui ont du sens pour lui, et à utiliser ses acquis dans ces situations.
(3) Il s’agit enfin de certifier les acquis de l’élève en termes de résolution de situations concrètes, et non plus en termes d’une somme de savoirs et de savoir-faire que l’élève s’empresse souvent d’oublier, et dont il ne sait pas comment les utiliser dans la vie active. En cela, l’approchepar les compétences de base est une réponse aux problèmes d’analphabétisme fonctionnel.

3 Les principales notions relatives à l’approche par les compétences de base

1 Qu’est-ce qu’une compétence ?

On dit de quelqu’un qu’il est compétent lorsque non seulement il possède certains acquis (connaissances, savoir-faire, procédures, attitudes, etc.), mais surtout lorsqu’il peut mobiliser...
tracking img