Xpose ingrid betancourt

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1859 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Ingrid BETANCOURT Même le silence a une fin



BIOGRAPHIE

Ingrid BETANCUR PULECIO ( francisé en BETANCOURT), est née a Bogotà le 25 décembre 1961, est une femme politique colombo-française catholique pratiquante.
Ingrid BETANCOURT est la fille de Gabriel BETANCUR (homme politique, ambassadeur, ancien ministre colombien de l’Education) et de Yolande Pulecio, (ancienne reine de debeauté du département Cundinamarca, femme politique)
Elle passe une partie de son enfance en France avec sa sœur ainé Astrid, lorsque son père est en poste a l’UNESCO. Elle fait ses études primaires à Paris puis ses études secondaires au lycée Français Louis-Pasteur de Bogotà, réservé aux familles assez fortunées pour assumer le prix d’entrée.
Après son baccalauréat, elle retourne à Paris poursuivre les cours de l’institut d’études politiques où elle a, pour professeur Dominique de Villepin. Son père est alors ambassadeur en France pour la Colombie. C’est là quelle fait la connaissance d’un Français Fabrice Delloye, qu’elle épouse en 1981. Elle acquiert ainsi la nationalité française. De cette union, naissent deux enfants , Mélanie et Lorenzo Delloye-Betancourt.
En 1990, IngridBetancourt divorce et revient seule à Bogotà. Elle épouse en 1997 Juan Carlos Lecompte, homme politique colombien. En 2008, elle divorce à nouveau.
Carrière politique

En 1990, Ingrid BETANCOURT entre au ministère colombien des Finances. Elle est élu députe en 1994 et crée son parti, Oxigeno Verde, en 1998. Elle est élue scénariste la même année.
Elle s’apprête à se présenter a l’électionprésidentielle, et malgré les avertissements de la police et de l’armée, fait campagne dans une zone ou la guérilla est fortement présente. Elle est alors victime d’un enlèvement par les forces armée révolutionnaires de Colombie le 23 février 2002 prés de Florencia, en compagnie de sa directrice de campagne , Clara Rojas.
LE JOUR OU INGRID A DISPARU DANS LA JUNGLE COLOMBIENNE

Le 23 février 2002, nousne sommes plus qu’à quelques mois du scrutin présidentiel en Colombie. Les routes colombiennes sont réputées pour être les plus dangereuses du monde. Depuis plus de 20 ans, des centaines de barrages stoppent les véhicules, entre 600 et 3000 otages y sont enlevés chaque année par plusieurs mouvements d’opposition armés, parmi lesquels les FARC (forces armées révolutionnaires deColombie) en font parti.
Anxieuse, mais courageuse, Ingrid décide de poursuivre la route à la surprise de son entourage qui espérait la voir renoncer.
Sur le 4x4 du gouvernement, elle dissimule les symboles de l’armée colombienne derrière des bannières blanches sur lesquelles elle inscrit son non: Ingrid Betancourt, et son statut: candidate à l’élection présidentielle. Dans le véhicule les placessont rares. Les passagers tous volontaires, s’installent. Parmi eux, un photographe Français, le chauffeur et Clara Rojas, l’amie de toujours d’Ingrid Betancourt et sa directrice de campagne.
Ainsi compose le petit convoi prend la route de Florencia, en direction de San Vincente Del Caguan, il s’engouffre sur le territoire des FARC…

Quelques poignées de kilomètres plus tard, le barrage tantredouté apparait au loin. Le chauffeur suggère de faire demi-tour pendant qu’il est encore temps mais la candidature présidentielle refuse. Le véhicule continue donc à avancer, prudemment jusqu’aux insurgés.

Lorsque Ingrid Betancourt se présentent , les FARC ordonnent aux passagers de descendre du 4x4, puis a la candidature de les suivre. Déjà, Ingrid a compris quelle ne reviendrait pas, avantlongtemps. Clara comprend aussi et se livre aussitôt aux forces armées, refusant de laisser son ami seule. Une longue séquestration, injuste, incomprise commence alors.

Ingrid Betancourt restera plus de six ans et demi aux mains des FARC. Enchainée par le cou dans une cage , frappé…les conditions de vie son terrible pour elle et pour Clara Rojas .
Pendant ses six ans et demi ses proches ont...
tracking img