Xxxxxxx

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1300 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
passivehouse standard

PH
www.a2m.be 01 10 08

11

kWh/m².a

Un bâtiment passif pour l’IPFC de Nivelles
Le premier bâtiment scolaire passif en Région wallonne Un projet du bureau d’architectes A2M

0.5 Vol/h

www.a2m.be

L’école de Pierre V est un bâtiment passif

le chauffage consomme 500€/an au lieu de 10 500 €/an
* valeur 2008

Une fiction ?

www.a2m.be

Non. Et çase passe près de chez vous
Le premier établissement scolaire passif de la Région wallonne Rénovation et agrandissement de l’IPFC de Nivelles

Type de Maître de l’ouvrage:

Public
Programme:

Ecole

www.a2m.be
Architecte A2M sprl Situation rue Ferdinand Delcroix Nivelles, B Surface hors sol 2 580 m2 Maître d'ouvrage Province du BrabantWallon Etudes Chantier 2003 - 2008 Budget HTVA/m2 1277 €/m2 Approche HQE Cenergie scrl Techniques spéciales Solyremy sprl Stabilité: Ney & Partners sa

A B C D E F G

IPFC
construction/ rénovation d’un établissement scolaire en bâtiment passif
Contexte Programme
Rénovation et reconstruction d'un bâtiment accueillant l'IPFC (Institut Provincial de Formation Continuée) de Nivelles. L'établissement représente environ 2 580 m2 et devrait pouvoiraccueillir minimum 500 personnes (adultes) en cours du soir et de jour (formations et cours artistiques). Le bâtiment est situé au cœur d'un complexe scolaire de la Province du Brabant wallon et comprend deux volumes. Le premier volume appelé « bâtiment blanc » est rénové en basse énergie et la partie neuve est construite suivant le standard passif. Les deux parties sont reliées entre elle par unatrium. Le projet de l'IPFC a été conçu comme un lien. Un lien entre le passé (bâtiment blanc) et le futur (partie neuve passive). Un lien entre l'école et sa ville. En effet, en 1818, Nivelles a été pionnière par la création de l'école des Beaux-Arts. Nous proposons de continuer l'histoire en anticipant l'école du 21ème siècle. La partie neuve réalisée en tant que “bâtiment passif” représenteune première en Région wallonne. Cette extension, en effet, constituera le premier établissement scolaire de type “passif” en Région wallonne. Le caractère polyvalent, flexible adaptable permet plusieurs affectations des lieux.

11

www.a2m.be

Bâtiment “blanc” Gabarit Ancienne extension existante extension à démolir
Bâtiment « blanc »

Bâtiment “blanc”

Bâtiment “blanc” Atrium AtriumNouvelle Nouvelle extension extension

Architecture

Le projet : deux bâtiments et un atrium. L'ancien édifice en maçonnerie d'époque accueille les fonctions permanentes : administration, cafétéria, etc... La nouvelle partie, parallélépipède revêtu de bois fossilisé, abrite les fonctions modulables : cours, ateliers, etc... L'utilisation du bois en parement permet également d'envisager laconception de façades intégrant des épaisseurs d'isolation très supérieures à la moyenne. En été, des stores orientables télégérés contribuent au confort. Ils permettent de varier l'occultation des façades et de “sculpter” la lumière naturelle.

Coupe

Rez-de-chaussée

Etage type

www.a2m.be

Focus énergie

-90%

Le bilan de consommation global du bâtiment est très faible. La partie neuvene dépasse pas 15 KWh/m2.an, ce qui correspond à une économie d’environ 90% par rapport à un bâtiment conventionnel. Les déperditions sont réduites à tel point que l’isolation et l’étanchéité à l’air de cette partie du bâtiment permet de ne plus avoir besoin d'une installation conventionnelle de chauffage. Pour répondre à ces besoins minimes en chauffage, de l'air frais préchauffé par un puitcanadien suffit. Par ailleurs, ce système de ventilation est indispensable pour garantir une bonne qualité de l'air dans le bâtiment (niveau de Co2).

Toiture 0.12 W/m²K composition (out > in) Membrane SBS PU powerdeck 21.0 cm pare-vapeur voile verre bitumecm .5 chape de pente 10.0 cm chape compression 4.0 cm hourdis 32.0 cm 67.5 cm
Fenêtres Châssis (bois et PU)= 0.63 W/m²K Triple vitrage= 0.50...
tracking img