Xzylbii

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2030 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La cryptographie dans la littérature

Tout d’abord, nous allons définir ce qu’est la cryptographie.
 La plupart des méthodes de chiffrement reposent sur deux principes essentiels : la substitution et la transposition. Substituer signifie qu'on remplace certaines lettres par d'autres, ou par des symboles. Transposition signifie qu'on permute les lettres du message afin de le rendreinintelligible. Au cours des siècles, de nombreux systèmes cryptographiques ont été mis au point, de plus en plus perfectionnés, de plus en plus astucieux!
Le codage par substitution mono-alphabétique (on dit aussi les alphabets désordonnés) est le plus simple à imaginer. Dans le message clair (que nous convenons toujours écrit en majuscule), on remplace chaque lettre par une lettre différente. Donnonsun exemple; nous opérons la substitution suivante :
Un des problèmes avec le code par substitution est de se souvenir de la clé (c'est-à-dire la permutation) employée. Il n'est en effet pas facile de se souvenir de 26 lettres dans un ordre abscon. C'est pourquoi il existe des variantes :
.Le chiffre de César, fondé sur un simple décalage de lettres.
Le code de César est la méthode decryptographie la plus ancienne communément admise par l'histoire. Il consiste en une substitution mono-alphabétique, où la substitution est définie par un décalage de lettres. Par exemple, si on remplace A par D, on remplace B par E, C par F, D par G, etc...

Il n'y a que 26 façons différentes de crypter un message avec le code de César. Cela en fait donc un code très peu sûr, puisqu'il est très facilede tester de façon exhaustive toutes les possibilités. Pourtant, en raison de sa grande simplicité, le code de César fut encore employé par les officiers sudistes pendant la guerre de Sécession, et même par l'armée russe en 1915.
On sait que César utilisait ce code car Suétone (écrivain Romain, 70-127), en fait une description dans La vie des 12 Césars, une biographie des 12 premiers empereurs deRome. César employait également une méthode de stéganographie originale. Pour transmettre un message, il rasait la tête d'un esclave, inscrivait le message sur son crâne, attendait la repousse des cheveux, et envoyait l'esclave... Avec ce procédé qui peut prendre des mois, on est bien loin des impératifs de vitesse actuels!
.Le chiffre AtBash. Il consiste simplement à écrire l'alphabet en senscontraire.

Bien sûr, la sûreté d'un tel codage est quasi-nulle, puisqu'il suffit de connaitre l'algorithme de codage pour pouvoir décoder immédiatement (il n'y a pas de clé à choisir). Remarquons toutefois une propriété du code Atbash : il est réversible, c'est-à-dire que c'est le même algorithme qui code et décode le texte.
.L'une des façons les plus courantes de définir une substitution estde se mettre d'accord sur un mot-clé facile à retenir, mettons MATHWEB, et de compléter ensuite le tableau par ordre alphabétique. Ceci donne ici :

Le carré de Polybe

Polybe est un historien grec qui vécut environ de -205 avant JC jusque -125 av. JC. A 40 ans, il est emmené parmi 1000 otages par les Romains suite à la bataille de Pydna en Macédoine et à la victoire de Paul-Émile sur lesGrecs. Polybe tomba en admiration devant la civilisation romaine de l'époque, et d'otage il devint même ami de la famille de Paul-Émile.
  Polybe est à l'origine d'une méthode très originale pour chiffrer, et qui est même antérieure au code de César. Pour cela, il dispose les lettres dans un tableau 5*5 (nous sommes ici obligés d'identifier le i et le j) :

On remplace alors chaque lettre par sescoordonnées dans le tableau, en écrivant d'abord la ligne, puis la colonne. Par exemple, le A est remplacé par 11, le B est remplacé par 12, le F par 21, le M par 32....
Le carré de Polybe possède quelques propriétés intéressantes. En particulier, il réduit le nombre de symboles utilisés pour le codage, ce qui rend son analyse plus difficile. C'est en cela un précurseur des méthodes modernes....
tracking img