Yaddah yaddah

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 36 (8833 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Article
« Ponge et les idiolectes de la poésie moderne » Wladimir Krysinski
Études françaises, vol. 17, n° 1-2, 1981, p. 51-71.

Pour citer cet article, utiliser l'adresse suivante :
http://id.erudit.org/iderudit/036728ar Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir.

Ce document est protégé par la loi sur le droitd'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html

Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à
Montréal. Il a pour mission la promotion et lavalorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : erudit@umontreal.ca

Document téléchargé le 18 December 2011 03:29

Ponge et les idiolectes de la poésie moderne
WLADlMlR KRYSINSKI pourjan Czarny

1. LIEU DE PONGE, REPERES, IDIOLECTES
L'évolution de la poésie est impossible sansune évolution des moyens poétiques, la poésie change par les changements de ses façons de parler Poètes sans une idée poétique (1928)
TADEUSZ PEIPER

Quelle est la place de Ponge dans la modernité? La réponse à cette question ne peut être que provisoire car elle appelle une analyse qu'on ne saurait développer pleinement dans un article. Celui-ci se limitera donc à un balisage du champ de lamodernité poétique. La démarche poétique de Francis Ponge et sa contrepartie solidaire, sa métapoétique ou métalogique, situent son œuvre dans un lieu de rupture, mais aussi dans un espace de continuité et de recoupements par rapport aux langages les plus significatifs de la poésie moderne. On peut les décrire en prenant comme base leur syntaxe, leur sémantique et leur pragmatique, telles qu'elles selaissent déduire à partir de quelques grandes voix de la poésie moderne. Appelons-les voix anthologiques et choisissons celles qui illustreront le sens et l'importance du travail de Ponge. La description et la définition de ces idiolectes1 révéleront les similitudes et les
1 Plutôt que de définir l'idiolecte en tant que «code privé et individuel d'un

52

Études françaises, 17,1-2universaux de la poésie moderne sans pour autant oblitérer le fait que les plus grandes voix anthologiques ont leur propre saturation. Du même coup, l'exégèse de ces idiolectes révélera un jeu de paradigmes où s'inscriront les signes d'oppositions et de tensions thématiques et formelles qui commandent le discours poétique individualisé. Entre le symbolisme de Baudelaire et l'expressionnisme de GottfriedBenn, entre l'hermétisme de Mallarmé et la libération de Yensimismamiento de Jorge Guillen tout comme entre la poésie pure de Valéry et le classicisme d' Eliot se formulent les limites du discours poétique moderne, se situent les lignes de force des poétiques contemporaines qui ne sont ni prescriptives ni normatives, mais plutôt des événements phénoménologiques où se dialectisent les rapports de laparole poétique au monde, au langage ainsi qu'à elle-même. Écoutons Ponge : Ici, où tout un paysage me cravate, prolonge à droite et à gauche mes épaules, ô solitude encombrée de muets chacun fixé à sa place et sans regards, paralytique, et n'a pour s'exprimer (où je n'ai pas trop à me défendre d'animaux dangereux) que ma voix, ici je ressens ma raison d'être. Le paysage oo grands noeuds bistres,gourds et paralytique (infirmes) sous les rembrunissements bleuâtres, les volumineux soucis d'Ouest 2 . Fragment matriciel et généreusement explicite! Il fixe un état de choses — a state of affairs dirait un spécialiste de Wittgenstein — qui marque les réseaux significatifs de trois idiolectes de la poésie moderne. Ils nous permettront de dire le sens et la portée du lieu universel des...
tracking img