Yvain ou le chevalier au lion

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (690 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Annonce des axes

Tout d’abord nous étudierons tous les éléments propres au registre du récit fantastique. Ensuite nous verrons comment ce texte est exemplaire dans la description du héroschevaleresque.

Etude

I. Tous les éléments propres au registre du récit fantastique

- Le registre fantastique se situe à mi-chemin entre le naturel et le surnaturel, entre le réel etl’imaginaire.
- Effet d’attente : Le chevalier cherche à tout prix pour éprouver son courage « quelque aventure et quelque prodige. » Le prodige (c’est la tempête) est un événement surprenant auquel on attribueun caractère magique, donc tout est réuni pour nous laisser entrevoir le domaine du merveilleux, du magique et du fantastique.
- « Tu verras la fontaine qui bouillonne, bien qu’elle soit plus froideque le marbre ». Le caractère fantastique et irréaliste des évènements est ici mis en lumière par cette contradiction, cette antithèse. La logique voudrait que l’eau qui bouillonne soit chaude, maiselle est froide ; ce qui ajoute encore au côté mystérieux. Le champ lexical de la froideur, rend la scène menaçante.
- La grosse pierre : émeraude (= vert, couleur froide) sur des rubis (= rouge,couleur chaude) utilisation de deux comparaisons indiquant l’opposition des couleur. « La pierre était d'une seule émeraude, évidée comme un vase, soutenue par quatre rubis plus flamboyants et plusvermeils que n'est le matin au soleil quand il paraît à l'orient ». La métaphore appuie le côté à la fois resplendissant et merveilleux de la composition de la fontaine.
- Les hyperboles utilisées sontautant de manières d’impressionner et de marquer le lecteur pour rendre la scène plus grandiose.
« l’ombrage du plus bel arbre que Nature ait pu créer »
« d’une chaîne si longue »
« jamais je n’en visde tel »
« tu verras une telle tempête »
« avec une telle violence »
« le plus beau pin qui jamais eût grandi sur terre »
« il était de l'or le plus fin qui ait encore jamais été à vendre en...
tracking img