Yyy ttt ttt

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2727 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La science, par ses découvertes, a su marquer la civilisation. Ici, les images rapportées par l'astronomie nourrissent la pensée humaine quant à sa place dans l'Univers.
Le mot science est un polysème, recouvrant principalement trois acceptions[4] :
Savoir, connaissance de certaines choses qui servent à la conduite de la vie ou à celle des affaires.
Ensemble des connaissances acquises parl’étude ou la pratique.
Hiérarchisation, organisation et synthèse des connaissances au travers de principes généraux (théories, lois, etc.)
Définition stricte [modifier]
D'après Michel Blay[5], la science est « la connaissance claire et certaine de quelque chose, fondée soit sur des principes évidents et des démonstrations, soit sur des raisonnements expérimentaux, ou encore sur l'analyse dessociétés et des faits humains. »
Cette définition permet de distinguer les trois types de science :
les sciences exactes, comprenant les mathématiques et les « sciences mathématisées » comme la physique théorique ;
les sciences physico-chimiques et expérimentales (sciences de la nature et de la matière, biologie, médecine) ;
les sciences humaines, qui concernent l'Homme, son histoire, son comportement,la langue, le social, le psychologique, le politique.
Néanmoins, leurs limites sont floues ; en d'autres termes il n'existe pas de catégorisation systématique des types de science, ce qui constitue par ailleurs l'un des questionnements de l'épistémologie. Dominique Pestre explique ainsi que « ce que nous mettons sous le vocable « science » n’est en rien un objet circonscrit et stable dans letemps qu’il s’agirait de simplement décrire »[6].
Principe de l'acquisition scientifique [modifier]
Article détaillé : Évaluation de la recherche scientifique.
L'acquisition de connaissances reconnues comme scientifiques passent par une suite de mécanismes. Francis Bacon en a décrit le mécanisme qui peut être simplifié comme suit :
observation, expérimentation et vérification
théorisationprévision
Les méthodes scientifiques permettent de procéder à des expérimentations rigoureuses, reconnues comme telles par la communauté de scientifique. Les données recueillies permettent une théorisation, la théorisation permet de faire des prévisions qui doivent ensuite être vérifiées par l'expérimentation et l'observation. Une théorie est rejetée lorsque ces prévisions ne cadre pas àl'expérimentation. Le chercheur ayant fait ces vérifications doit, pour que la connaissance scientifique progresse, faire connaitre ces travaux aux autres scientifiques qui valideront ou non son travail au cours d'une procédure d'évaluation.
Pluralisme des définitions [modifier]
Le mot « science », dans son sens strict, s'oppose à l'opinion (« doxa » en grec), c'est-à-dire au dogme, assertion par naturearbitraire[7]. Néanmoins le rapport entre l'opinion d'une part et la science d'autre part n'est pas aussi systématique ; l'historien des sciences Pierre Duhem pense en effet que la science s'ancre dans le sens commun, qu'elle doit « sauver les apparences ».
Le discours scientifique s'oppose à la superstition et à l'obscurantisme. Dans le cas de la superstition, il s'agit d'une opposition, la scienceniant les phénomènes surnaturels. Cependant, l'opinion peut se transformer en un objet de science, voire en une discipline scientifique à part. La sociologie des sciences analyse notamment cette articulation entre science et opinion ; leurs rapports sont davantage complexes et ténus que ne le croyait Gaston Bachelard lorsqu'il expliquait que « L'opinion pense mal, elle ne pense pas »[8]. Dans lelangage commun, la science s'oppose à la croyance, par extension les sciences sont souvent considérées comme contraires aux religions. Cette considération est toutefois souvent plus nuancée tant par des scientifiques que des religieux.[note 1] [note 2]
L’idée même d’une production de connaissance est problématique : nombre de domaines reconnus comme scientifiques n’ont pas pour objet la...
tracking img