Zadig chapitre 10 , l'esclavage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3209 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Zadig ou la destinée de Voltaire –Analyse d’une partie du chapitre X « l’esclavage »

Situation du passage
Mon passage est situé au chapitre X, « l’esclavage ». Il est précédé du chapitre « la femme battue » où Zadig après s’être enfui de Babylone tomba sur une femme qui était en train de se faire violenter par son amant. Elle criait tellement fort qu’il décida de s’intercaler entre les deuxpour que de tels actes cessent. L’homme crut alors que Zadig l’aimait aussi et lui sauta dessus pour le tuer. Zadig par légitime défense, le tua. C’est alors que la belle femme le maudit. Elle voulait son amant de retour. Lui s’en voulait terriblement de l’acte qu’il avait commis. Comme châtiment Zadig et son domestique furent vendus sur la place publique à un marchand arabe nommé Sétoc, ilsdevinrent esclaves.
Situation d’énonciation
Le titre de ce passage est l’esclavage, car Zadig est devenu esclave .En effet, il a tué un homme pour défendre la belle Missouf, des coups de son amant.
Ce texte est rédigé au temps du récit (les verbes sont à l’imparfait au passé simple et au plus-que parfait) ainsi qu’à la troisième personne. Il y a la présence d’un dialogue entre Zadig et Sétoc auxlignes septante à quatre-vingt-cinq et du discours rapporté direct aux lignes quatre-vingt-six à nonante-cinq. Exemple : « Eh bien, dit-il à Zadig votre pierre n’est pas encore venue. ».
C’est un texte narratif, mais aussi descriptif. Sa visée est argumentative.
J’ai séparé mon passage en trois parties :
1. Zadig s'apitoie sur son sort, en essayant de se rassurer lui-même et son esclave. (de laligne 24 à 43)

2. Les éloges à l'égard de son domestique. (de la ligne 44 à 51)

3. Zadig joue de son savoir pour épater Sétoc, puis pour l'aider à résoudre ses problèmes. (de la ligne 55 à la fin).

Analyse détaillée du passage

Zadig s'apitoie sur son sort, en essayant de se rassurer lui-même et son esclave.

Zadig fut subordonné à (est sous les ordres de) son valet, car sondomestique était plus habile que lui. (L24)
Il y a le champ sémantique de l’esclavage avec : « esclave », « chaîne », « domestique », « condamné »… (Page 82)
(L30) Se répandent : souligne l’ampleur et le nombre de malheurs qui touchent Zadig.C’est un peu comme un virus qu’il a attrapé qui se répand autour de lui. Il y a une énumération de petites phrases au passé composé (cela aide à décrire les faitsqui lui sont arrivés dans le passé.). Il a des intentions satiriques (chaque malheur a des caractéristiques absurdes) :
- « J’ai été condamné à l’amende pour avoir vu passé une chienne », il fait allusion au chapitre III, où il arrive à décrire le chien qu’il n’a pas vu et on le soupçonne du vol d’animaux.
- « …j’ai pensé être empalé pour un griffon. » c’est un fait satirique, car il estimpossible, les griffons n’existent pas (chapitre IV).Il s’agit de la dénonciation des superstitions .
- « …j’ai été envoyé au supplice parce que j’avais fait des vers de louange du roi. » Il s’est fait faire prisonnier parce qu’il a déchiré son poème en deux après l’avoir fait lire a une belle demoiselle. Artimaze trouve la moitié où il n’y a pas d’éloges .Il le donne au Roi, pour le faire punir.Zadig a été sauvé in extremis par le perroquet qui lui a rapporté l’autre moitié. Celle-ci ne contenait que des glorifications envers sa majesté. (Chapitre IV)
- « …j’ai été sur le point d’être étranglé parce que la reine avait des rubans jaunes », ici il allait être épinglé par les pieds (p 63, chapitre VIII) à cause de son amour pour la reine Astarté. Malgré le fait qu’il ne se soit jamais rienpassé entre eux. Les rubans jaunes font référence à la femme du jaloux qui a envoyé sa jarretière de la même couleur que celle de la reine au Roi et celui-ci s’est rendu compte que les rubans de cette dernière étaient de la même couleur que le chapeau de Zadig.
- « …et me voici esclave avec toi parce qu’un brutal a battu sa maîtresse », il est devenu esclave parce qu’il défendu Missouf....
tracking img