Zadig

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (252 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
II/ LE NEZ :

Cador : le meilleur ami de Zadig (‘le tout puissant’ en arabe). Azora le préférait. Il lui conseille de faire croire à samort ; courte tristesse d’Azora. La fortune est léguée à Cador… Pendant le dîner, ce dernier fait croire qu’il a mal et pour le guérir il faut lenez de quelqu’un mort la veille : Zadig. Azora va sans hésité couper le nez de Zadig qui se lève.

Dans ce texte, les préoccupationsartistiques de Voltaire semblent l'emporter sur les intentions philosophiques. Zadig, victime de la Providence, passe à l'arrière-plan. Voltaire s'yrévèle impitoyable analyste des cœurs; avec la justesse d'un coup d'oeil qui pénètre, juge, mais ne s'indigne pas, il nous indique comment Azorajoue la comédie de la vertu et de la respectabilité devant elle-même, devant son mari, et se défend avec véhémence de ce qu'elle convoite ensecret. Sous la forme d'un symbole bouffon frappant par son irréalité même, Voltaire nous montre jusqu'à quel degré d'aberration peut s'égarer lejugement d'une femme naïve, chez qui la passion éteint le sens critique, quand le rêve qu'elle caressait sans espoir de s'y abandonner devientune grisante réalité

voltaire : Polémiste et homme de tolérance, Voltaire s'est opposé avec ironie à la monarchie absolue, aux religionsétablies et au dogmatisme métaphysique. Il admit pourtant la monarchie contrôlée par la raison et l'existence d'un Dieu «architecte du monde».
tracking img