Zadig

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (298 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans l’extrait 2, du conte Zadig, l’auteur présente un philosophe en conflit avec son milieu.
IP
Tout d’abord, Zadig, le héros, critique l’esprit contemporain.
IS 1
Le héros duconte Zadig fonde son observation sur le critique.
Citation
« Vu », « aperçu », « remarqué »
« Petit chien », « sillon léger et long », « petites éminences », « des petits », « ily a peu de jours », « autres traces », « rase la surface », « très longues », « moins creuses », « un peu boiteuse ».
Explication
Le champ lexical de verbe de perception suivant :« Vu », « aperçu », « remarqué », montre la précision de son regard à l’égard de milieu. Le champ lexical de la nuance : « Petit chien », « sillon léger et long », « petiteséminences », « des petits », « il y a peu de jours », « autres traces », « rase la surface », « très longues », « moins creuses », « un peu boiteuse » témoigne la détermination de sonobservation qui a été claire et réel.
IS 2

IP2
Tout d’abord, l’auteur nous montre la satire de la justice qui met un philosophe en conflit. Ainsi, le fonctionnement de la justice dansZadig n’est pas un bon système judicaire. D’ailleurs, Zadig doit payer ses frais même s’il est innocent. L’antiphrase suivant : « Les juges furent dans la douloureuse nécessité deréformer leur arrêt […] l. 229-230 affirme que « les juges furent dans la douloureuse », l’auteur dit le contraire de ce qu’il pense puisque Zadig doit payer les frais même s’ils ontretrouvé la chienne et le cheval. En plus, il doit payer l’amende avant de pouvoir donner l’explication face à l’accusation. Les oxymores suivantes « Etoiles de justice », « abîmes descience », « miroir de vérité » l.235 montre que les juges ne sont ni juste, ni savants. Par l’oxymore, le locuteur critique le fonctionnement de la justice envers une personne innocent.
tracking img