Zadige de voltaire dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1234 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introductions/ conclusions :
Le conte oriental de Voltaire appelé Zadig nous raconte les tribulations d’un jeune homme beau riche et sage qui va connaitre une alternance de succès et de revers de fortune. Le héros éponyme est livré a de nombreuses mésaventures et donne ainsi une vision du monde ou le poids du hasard détermine en grande partie la destinée.
Voltaire en reprenant la formetraditionnelle du conte le subvertit pour en faire un conte philosophique amusant et sérieux à la fois. Zadig possède l’ironie mordante de son créateur. Il met celle-ci au service de son combat pour les lumières.
Voltaire estime que le philosophe doit agir pour dissiper les ténèbres de la superstition pour apporter les lumières de la raison et œuvrer au bien public.
Zadig est écrit par voltaire ditFrançois marie Acouet philosophe des lumières, réprimandé plusieurs fois pour ses différentes satires de la société française. Voltaire dans ce livre montre la raison et la curiosité de savoir que prônent les philosophes des lumières dont il fait partie avec Rousseau, Diderot et Montesquieu. La défense perpétuelle de ses idées lui valut des condamnations ainsi que d’être exilée. Voltaire ici jointde nombreux philosophes du 18 eme siecle qui souhaitent une reforme de la justice.

Pourtant on sent quelques retirances chez voltaire et son Zadig dit encore « mais » quand l’explication ultime du monde lui es donnée. C’est qu'a l’époque voltaire n’est déjà plus convaincu ‘qu’il nya pas de mal dont il ne naisse un bien’’. Les déceptions que lui réserve l’existence l’amèneront dans candide.Zadig est donc une étape de sa réflexion.

Un conte oriental :

Comme dans d’autre conte voltaire tente de ne pas apparaitre comme auteur par l’invention d’un narrateur fictif. Il s’agit donc d’une histoire orientale sans présence de narrateur, a l’allure pseudo-objective.
Les coutumes les religions les pouvoirs et les palais sont évoqués sans oublier la dimension surnaturelle et féerique quisied au conte oriental fait charmer et captiver.
On peut à la lecture de cette vie parsemée de déboire s’apercevoir que zadig est un conte au confluent de plusieurs traditions. Tout d’abord du conte de fée puis modifie par le gout de l’orient, a l’invraisemblance des premiers se sont ajoutes le dépaysement, la sensualité et la cruauté du récit oriental.

Un conte satirique :
Voltaire ad’abord utilise la fiction oriental pour tourner la censure ou le pouvoir lui avait fait gouter au confort très restreint de la Bastille.
Voltaire règles donc dans zadig quelques comptes. Derrière l’archimagie yebor se cache l’évêque Boyer ennemi déclaré du philosophe, derrière ocran se dissimule le chevalier de Rohan qui avait fait bâtonner voltaire. Mais d’une manière générale voltaire égratignetout le monde : le fanatisme des prêtres et leur ignorance la vénalité des ministres, la sottise des médecins, le cout de la justice et son manque d’impartialité. En fait derrière la fiction babylonienne voltaire nous brosse le portrait de paris n’hésitant pas à dénoncer les travers sociaux. Il dénonce aussi l’absolutisme qui n’épargne ni celui qui parle ni celui qui se tait et un monde ou qualité etmérite ne sont pas reconnus.
La caricature du despotisme et de la justice.
Zadig ne nous donne aucune connaissance précise sur la politique en orient. Cependant il nous offre une caricature du despotisme oriental qui est réduit dans zadig à l’expression de passions violentes, de caprices subjectifs et arbitraire. A cette autorité diabolisée, voltaire oppose la sagesse et la raison incarnée parzadig. Quant à la justice elle est arbitraire et expéditive. Elle ne mène aucune enquête, n’écoute pas les accuses et leur inflige des peines disproportionnées avec les fautes imputées.

Les religions et les croyances ridiculisées :
Adversaire des religions révélées et enseignées, voltaire prône dans zadig le déisme. Il s’amuse a renvoyé dos a dos les diverses liturgies. Les rites et les...
tracking img