Zara

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2206 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Cas ZARA

[pic]

[pic]

Groupe W Cas de stratégie

Le marché du textile est exploité par quelques grands groupes mondiaux dont le groupe Inditex qui regroupe plusieurs marques.

Le métier de Inditex est de créer et gérer des marques tel que Pull&Bear, Stradivarius, Massimo Dutti, Zara … Tout cet ensemble de marques lui permet d’être présent sur différents segments. On peut direqu’Inditex a une stratégie Corporate, car c’est lui qui fait office de direction générale des marques, il a une stratégie de portefeuille, il décide les secteurs dans lesquels il doit être présent.

Zara, créée en 1963 par un espagnol, Amancio Ortega, a un métier différent. En effet, Zara créée des lignes de vêtements, et les commercialisent dans ses boutiques. Elle a donc plutôt une stratégieBusiness, c'est-à-dire qu’elle a une direction de division qui applique ce qui a été décidé par le groupe Inditex, elle a un stratégie de domaine, elle cherche des solutions pour lutter dans chaque secteur ou elle est présente.

Quelle est la situation de la marque Zara et donc également la situation du groupe Inditex ?

Pour essayer d’apporter une réponse, nous verrons dans une première,partie un diagnostic de Zara. Puis, nous verrons dans une seconde partie, l’évolution de la stratégie de Zara et du groupe Inditex.

Partie 1 : Diagnostic de Zara

1-Diagnostic externe de Zara

1.1-Diagnostic externe de Zara

Pour commencer, il faut effectuer une analyse externe de Zara pour comprendre le marché. Pour cela, puisque Zara a une stratégie Business, nous allons réalisernotre diagnostic externe en analysant l’offre et la demande, l’intensité concurrentielle et en dégageant des groupes stratégiques.

Le marché du vêtement femmes, hommes, enfants de 25 à 40 ans :

OFFRE
Sur le secteur de l’habillement, la consommation a baissé entre 2007 et 2008 :

Valeur : entre novembre 2007 et novembre 2008, - 6,6 % (ce qui est assez important)

Volume : - 6,9 % (là aussi,c’est une baisse importante)

Ce sont les chiffres moyens, ils dépendent du mode de distribution. Les grands magasins sont les moins touchés, ils enregistrent même une hausse de
2,8 % en valeur.
DEMANDE
Différents moyens de distribution : hyper/super, vente à domicile, magasins populaires, grands magasins, chaînes grands diffusions, chaînes spécialistes, indépendants, multimarques.Motivations : hédoniste, c'est-à-dire que les gens choisissent un vêtement pour se faire plaisir.

Freins : la qualité, la conjoncture actuelle fait que le prix est un frein à cause de la baisse du pouvoir d’achat (d’ailleurs, on a vu que la consommation a baissé).

Les consommateurs cherchent de plus en plus, un vêtement d’assez bonne qualité à un prix attractif.
L’intensité concurrentielle :Nous allons utiliser le schéma classique des 5+1 forces pour mesurer l’intensité concurrentiel sur le marché :

Les fournisseurs : ils ont un pouvoir de négociation important au niveau de al fixation des prix pour les distributeurs. En effet, plus le prix d’achat pour leS distributeurs sera élevé, plus le prix de vente au consommateur sera élevé.

Les clients : ils ont un pouvoir assez fort(mais moins que celui des fournisseurs) car ils vont beaucoup négocier au niveau des prix par rapport aux quantités achetées.

Les entrants potentiels : la menace est présente mais elle n’est pas forte car il est difficile de se faire une place sur ce marché qui connaît déjà beaucoup d’acteurs (et pour certains, de renommée mondiale).

Les produits de substitutions : faible menace, on peut mêmedire quasi inexistante car les gens auront toujours besoin de s’habiller.

1.2-Groupe stratégiques

H&M

Fort potentiel d’expansion et de croissance.

C.A : 8,7 milliards d’euros (2008). Augmentation du C.A sur 5 ans de 73 %.

Communication : 4 % des ventes.

Nombre de magasins : 1 700 dans 33 pays, l’Allemagne est le plus grand marché.

68 000 employés.

GAP

Notoriété...
tracking img