Zaza

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (333 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La technique du plan

Que l’on prépare une dissertation, un mémoire de stage, un rapport volumineux, ou encore un court exposé, on peut avec grand profit utiliser la technique du plan suivante pourstructurer son travail. On structure le travail en deux parties (maximum trois, jamais plus), chacune traitant d’un aspect fondamental du problème. Pour cela, on se demande : quels sont les deux (outrois) dimensions fondamentales du problème ? Chacune de ces deux (ou trois) dimensions constituera une partie. Si l’on procède ainsi, les deux (maximum trois) parties se complèteront bien, serontsans doute d’égal intérêt et d’égale densité ; il n’y aura pas de redites entre parties. Chaque partie est ensuite elle-même structurée en deux (maximum trois) sousparties, et ainsi de suite. Les deux(maximum trois) parties constituent ce que l’on appelle « le développement » de la dissertation, du mémoire, bref du travail à réaliser. Le développement sera précédé d’une introduction qui (1) exposele sujet, (2) en souligne l’intérêt / l’actualité, et (3) annonce le plan du développement. Le travail s’achève par une conclusion qui (1) tire en une phrase ou deux le principal enseignement dudéveloppement, et (2) éventuellement, mais sans que cela ne semble artificiel, propose un élargissement de l’approche de la question traitée. Lorsque le travail est un mémoire ou un rapport, la conclusionest suivie d’une bibliographie, puis éventuellement de quelques annexes, et d’une table des matières. Remarque 1 : Pourquoi cette technique du plan s’avère-t-elle efficace ? Parce que le lecteur oul’auditeur mémorise facilement une structure en deux (maximum trois) parties. Il ne mémoriserait pas aussi facilement une structure en plus de trois parties… Remarque 2 : Nous mémorisons souvent facilementles réponses des hommes politiques aux questions des journalistes à la radio ou à la télévision. C’est justement parce qu’ils structurent leurs réponses, même les plus courtes, en deux (maximum...
tracking img