Zboub

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4752 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Marc Lanteri

Les investissements directs États-Unis/Europe : analyse des évolutions récentes
In: Revue d'économie industrielle. Vol. 48. 2e trimestre 1989. pp. 72-83.

Abstract The spreading of european multinational firms in the USA is the most dominant feature of the recent trend of international direct investments. In order to estimate the weight of european direct investment in theUnited States, this paper, initialy points out, where a balanced position exists within industrial activities in certain countries. Secondly, it shows that the caracteristics of european and US investments differ and that these investments are at different stages of development. Résumé Les mouvements de multinationalisation européens aux États-Unis constituent le fait le plus remarquable del'orientation récente des investissements directs internationaux. Cet article tente, en premier lieu, d'évaluer l'ampleur de l'implantation européenne aux États-Unis en essayant de repérer les secteurs industriels et les pays pour lesquels existe désormais une pénétration équilibrée. Il montre ensuite que les investissements européens et américains possèdent des caractéristiques très différentes et sesituent à des stades distincts de leur développement respectif.

Citer ce document / Cite this document : Lanteri Marc. Les investissements directs États-Unis/Europe : analyse des évolutions récentes. In: Revue d'économie industrielle. Vol. 48. 2e trimestre 1989. pp. 72-83. doi : 10.3406/rei.1989.2247 http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rei_0154-3229_1989_num_48_1_2247

Lesinvestissements

directs

États-Unis/Europe : analyse des évolutions récentes (*)

Marc LANTERI Docteur en économie, adjoint de direction à la Banque de France succursale de Marseille

La crise boursière de 1987, les préparatifs relatifs à la mise en place d'un vérita ble marché financier européen ont quelque peu occulté, dans l'actualité, les évo lutions qui ont marqué ces derniers temps lesmouvements de capitaux à long terme et en particulier les investissements directs internationaux. Liés à la stratégie des firmes multinationales ces investissements sont pourtant des facteurs importants de transformation de l'économie mondiale. Jusqu'au début des années 70 leur analyse s'est confondue avec celle des inves tissements des entreprises multinationales américaines. A partir de cetteépoque un phénomène nouveau est apparu le développement quantitativement remarquable des investissements étrangers, notamment européens, aux États-Unis. Des économistes se sont alors penchés sur le problème des investissements croi sésentre pays industrialisés et plus particulièrement entre les États-Unis et l'Europe (1), (2), (3)... Nous avons, par ailleurs (4), essayé de montrer que la notion deflux croisés n'était pas toujours pertinente pour l'analye des investissements européens outreAtlantique et que ce phénomène devait être appréhendé sur longue période (5). (*) Nous tenons à remercier pour leurs conseils MM. Jean RINAUDO, Directeur de la succursale de la Banque de France de Marseille et Michel RAINELLI professeur à l'université d'Aix-Mar seule. Nous demeurons, bien évidemment seulresponsable des erreurs et lacunes que pourrait présenter cet article. (1) THUILLIER (J.P.), MUCCHIELLI (J.L.), Multinationales européennes et investissements croisés, Paris, Económica, 1982. (2) E.M. GRAHAM, « Transatlantic investment by multinationals firmes : a revalistic phenomeun ? » Journal of Post Keynesian Economics, 1978. (3) LANTERI (M) Analyse des investissements directs entre lesÉtats-Unis et ¡es pays européens, thèse 3e cycle, Nice, nov. 1982. (4) LANTERI (M.) « La multinationalisation des firmes européennes aux États-Unis : une appro che dynamique » Revue Économique vol 35 n° 4, juillet 1984. (5) Ibidem ainsi que LANTERI (M.) Les investissements directs États-Unis/Europe Notes et études documentaires, la Documentation Française, 1984. 72 REVUE D'ÉCONOMIE INDUSTRIELLE - n°...
tracking img