Zola l argent

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (742 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’Argent de Zola

Chapitre X : pages 409-411

L’extrait se situe après l’apogée de la Banque Universelle, considérée comme la victoire sur Gundermann (après la victoire de la batailled’Austerlitz).

Il y a déjà tous les symptômes d’une fin proche. Page 407 « Allait-ce donc être un de ces grands cataclysmes, comme il en survient un tous les dix à quinze ans, une de ces crises dujeu à l’état de fièvre aiguë, qui décime la bourse, la balaie d’un vent de mort ? »

D’ailleurs le cours du titre de la BU baisse déjà.

Nous allons donc assister à la débâcle de laBanque Universelle, avec ici un passage descriptif.

Comment Zola décrit-il la tragédie de l’argent ?

1. L’analogie avec la défaite de Waterloo.

2. Une scène apocalyptique.1. L’analogie avec la défaite de Waterloo.

- La déroute est accentuée par la trahison de Delarocque. Il vend des titres au lieu d’en acheter.
⇨ Daigremont est comparé àGrouchy.

- Il y a ici une référence explicite à la bataille de Waterloo.
⇨ Il y a donc une comparaison entre Saccard et Napoléon.

- Présence d’un champ lexical de laguerre.
⇨ « armée ennemie », « pas de charge », « déroute », « mort », « galop » et « cadavres ».
La bourse est transformée en un champ de bataille.

On constate que Zola sesert de cette comparaison pour faire un nouveau portrait de Saccard. Il est comparé à l’empereur Napoléon Bonaparte, dans sa folie et sa démesure. Ici Saccard est victime d’un « coup de poignard dansle dos » de la part de Daigremont.

2. Une scène apocalyptique.

- Mazaud est désorienté. Il ne comprend pas ce qu’il se passe, et finalement sent « passer la mort sur sa face »⇨ Zola traduit l’incompréhension de Mazaud par une juxtaposition de questions.
« Que disait-il donc? Que se passait-il ? […] était-ce une nouvelle armée qui débouchait des...
tracking img