A game of throne ogl

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1498 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
A game of thrones (OGL) VS A game of thrones (Green Ronin)

L’oeuvre originale et l’univers:

On ne présentera plus le trône de fer, connus sous le nom de « A game of thrones » outre atlantique. L’œuvre de G.R.R. Martin prend principalement place sur le continent de Westeros.
Cette œuvre de fantasy, (Inachevée à l’heure où j’écris ces lignes.) est sombre, pleine d’intrigue, de sang etde mystère. Pleine de références a l’histoire médiévale de notre monde, ainsi qu’a notre Moyen-âge, le monde de Westeros reste néanmoins original et familier : un mélange entre la légende du roi arthur, le Moyen-âge historique et les intrigues de machiavel.
Bref, une magie subtile, peu ou pas de monstre, pas de race alternative jouable a part les humains, mais pas mal de RP et des combatsmortels et vicieux en perspectives.

Les adaptations ludiques :

Et voilà ! Nous nous retrouvons avec non un, mais deux adaptation officielle du Trône de fer. L’une est une adaptation d’OGL, et l’autre de Green Ronin et les deux adaptation, bien que tentant d’être fidèle a l’œuvre de G.R.R. Martin, sont néanmoins différente dans la manière dont elle tente de retranscrire l’ambiance de cetunivers très particulier.
Etant fan de l’œuvre original, je me suis dit « autant tester les deux histoire les comparée et voir ce qu’elles ont dans le ventre. »

Tout de suite, il y a une sacrée différence de masse, le produit OGL fait un peu moins de 500 pages, tandis que celui de Green Ronin en fait moins de la moitiés (222 pages.).
Au niveau illustration, même différence de ton, OGL faitdans le lumineux (la plupart du temps.) tandis que GR donne plutôt le sombre, pour preuve : ils ont mis la main sur l’illustrateur de Warhammer RPG, 2nd éditions. Dans les deux, les familiers du jeu de cartes retrouveront quelques illustrations des jeux de cartes.
Personnellement, j’ai un gros faible pour la version OGL, à cause de la luminosité et de la clarté de lecture, mais aussi –Et c’est100% subjectif- du style.

L’équation de la création :

Maintenant, rentrons dans le vif du sujet : La mécanique de jeux : aucuns des deux jeux n’est tout à fait original : OGL a reprit essentiellement le système D20, avec classe de personnage, classe de prestige, Don et tout le toutim, MAIS a rajouté par-dessus un système d’âge, d’avantage et de défaut. C’est technique, mais les habitués dusystème D20 s’habitueront au genre.
On retrouve aussi un système de Dons régionaux, selon que vous serez originaire de telle ou telle région, vous possèderez des compétences diverses et variées, pareil pour des Dons d’origines : de fait votre personnage, au fur et à mesure de sa création, votre personnage prend de l’épaisseur.
Une alternative assez intéressante, et virtuellement importabledans un système D20 classique, que ce soit Pathfinder ou 3.5.

Chez Green Ronin, le personnage est relativement moins détaillé, un peu moins mini-maxable selon le Background, MAIS la petite différence tiens dans le « management » de groupe, le groupe de PJ, idéalement et selon Green Ronin, est réellement un « groupe », un organisme, l’un des joueurs prend le rôle de l’héritier, les autres deschevaliers, frères, sœurs, serviteurs, époux, cousins, et j’en passe.
Du coup, les groupes de chez Green Ronin sont nettement plus homogènes, si on rajoute avec cela que Green Ronin a peaufiner tout l’entourage des joueurs : terres, fortifications, population, et j’en passe, c’est vraiment tout un système de gestion dans lequel s’intégreront les joueurs naturellement.
C’est du boulot à lacréation, et cela demande des groupes soudés, néanmoins, cela en vaut la chandelle et il faut saluer Green Ronin sur ce point.

De l’action, du sang et des larmes…

Niveau système, Green Ronin reprend plus ou moins le système L5R, mais avec des D6 : Attribut plus compétence et on garde un nombre de dés égal à l’attribut : simple et efficace, ajouter a cela quelques petites subtilités pour...
tracking img