A paris, c'est la mobilisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (483 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
En entraîneur expérimenté qu'il est, Antoine Kombouaré sait pertinemment que ce match face à Nancy, le 62e de la saison de Paris, est mal placé. Outre le fait qu'il aurait souhaité une semaine pourpréparer «cette belle affiche», il existe le risque que la finale de Coupe de France samedi face à Lille trotte déjà dans les têtes de ses joueurs. Son discours se veut donc avant tout mobilisateur.«Surtout, il ne faut pas penser que Nancy sera une formalité, surtout pas. Il faut rester sérieux, et ne pas trop vite se projeter. C'est le danger. Je dois mobiliser tout le monde et on se doit derespecter les Nancéiens, même s'ils sont 18es». Kombouaré a peur de cette ASNL qui «perd mais joue bien, contrairement à Monaco». «Elle n'a pas de réussite mais va de l'avant, reconnaît-il. Et si nous nesommes pas sérieux, nous prendrons une claque». Le souvenir du match aller (0-2) n'est pas effacé.

Si Paris est prévenu, il ne veut pas voir sa belle série (sept matches sans défaite toutescompétitions confondues) se briser, pas maintenant, pas si près de la double ligne d'arrivée. En L1, le PSG lorgne sur la troisième place même s'il avoue ne pas se faire énormément d'illusions. «Je pense queLyon sera forcément devant, de par son effectif, son budget, son expérience, a confié le technicien parisien. Mais on va les embêter. Et s'ils trébuchent avant la fin, on sera là pour leur passerdevant». Le club de la capitale est en embuscade et Antoine Kombouaré, s'il doit faire avec un effectif qu'il juge «limité» quantitativement, peut compter sur un groupe attentif et ambitieux. La crainte detout rater est écartée : «Depuis le début, nous avons tout joué à fond. J'ai un groupe qui s'est approprié les objectifs et qui veut gagner».

«Gagner tous nos matches jusqu'à la fin»
Dans cesmoments-là, la gestion de l'effectif devient un art. Remplaçants à Monaco, Sakho, Giuly et Hoarau peuvent s'attendre à débuter. Kombouaré a besoin de sang frais. «Mis à part Peguy (Luyindula), j'ai...
tracking img