A quoi servent les villes ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1219 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre 1 : A quoi servent les villes?

Semi-urbain : Analyse de la répartition des villes à l'intérieur d'un espace.

Relations verticales : Hiérarchie entre les villes (hiérarchie urbaine du territoire).

Relations horizontales : Relations de coopération entre les villes (réseau urbain).

Armature urbaine : Relations entre les villes (capitales régionales) → relations verticales.Système urbain : Toutes les relations.

1ère partie : Le système urbain français

A) La France, un système urbain hérité

Les villes les + anciennes se situent dans le sud et datent de la Grèce antique (+ 2000 ans) : Marseille, Nice, …
Le fait urbain s'est constitué à plusieurs époques.

1) La mise en place du système urbain français

Le 1er système urbain fut mis en place par lesromains. Ce système visait à intégrer les villes dans le monde romain. Cependant ce système n'a aucune continuité avec celui de nos jours.
Celui que nous connaissons aujourd'hui date du moyen-âge (après le 10ème siècle), il est basé sur deux facteurs :

les échanges et le commerce :
A l'époque médiévale, 90% de la population réside dans les espaces ruraux. De +, les régimes de transports etd'échanges étaient très différents (échanges de proximité autour du lieu de résidence, économie domestique [sans monnaie], …).
Ce qui a donc constitué le système urbain français, ce sont les échanges commerciaux.
Les villes étaient des bourg-marchés pour encadrer les échanges paysans. C'est pour cela qu'il y a une petite ville tout les 5, 10 km.

Ensuite, les villes n'ont pas été placé de façonaléatoire :
Soit pour permettre les échanges de complémentarité → entre plaines et montagnes.
Soit en fonction d'un élément majeur : la situation sur le réseau hydrographique. En effet, le moyen le + utilisé (car le + rapide) à l'époque pour transporter les marchandises était de passer par les cours d'eau.
C'est pour cela que maintenant, toutes les villes importantes se situent sur desrivières ou des fleuves.
Les grandes villes sont, quand à elles, situées à des convergences de cours d'eau (Paris, Lyon, Toulouse) ou à des débouchés (Marseille, Bordeaux, Nantes).

Le système politico-administratif :
Au 10ème siècle, il y a un morcèlement politico-administratif du territoire.
L'administration a donc fait naître de nouvelles villes : les villes administratives.
Ily en a 2 ou 3 fois moins et leurs essors s'est fait au 13ème siècle.
Elles sont plus éloignés car les gens qui les animent vont + vites (chevaux, …).
Grâce à cela, la reconstruction du territoire fut possible (14ème siècle : principautés territoriales) et au 15ème siècle le maillage administratif est fixé.

2) La consolidation du système urbain français

Avec la mise en place de lamonarchie absolue (ou bureaucratique) au 17ème et 18ème siècles (Henri IV, les Louis, …) → mise en place des intendants dans les provinces française et création des fonctionnaires (nommés et révoqués par l'État).
A partir de ce moment là, seule la violence de l'État est légitime.
De + , les élites régionales s'alignent sur le roi et son modèle culturel devient national (uniquement dans les élites).Les provinces trop «puissantes» sont cassés (Nantes/Bretagne [Rennes]).

Mais il y a aussi eu de grandes modifications : les grands travaux.
Créations de canaux, de villes (Sète, Lorient, Versailles), …

A la fin du 18ème siècle et son économie d'ancien régime (penser pour intégrer les campagnes d'un point de vue économique et commerciale) il n'existe que les villes commerciales etadministratives.
Cela va changer à la révolution industrielle avec l'apparition de 2 autres sortes de villes :
Les villes productives :
La ville devient un lieu de production. Les + connues sont celles liées à l'extraction du charbon (St-Etienne, …) mais il y a aussi celles créés par des compagnies (Le Creusot [Schneider], Sochaux [Peugeot]).
Les villes de loisir :
Ce sont les...
tracking img