A une passantes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (779 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
A une passante, «Les fleurs du mal», Baudelaire

I. La rencontre
        Cette rencontre se réalise dans un contexte sonore. Le contexte va être souligné par son aspect déplaisant. C'est tout levacarme de la rue moderne qui est exprimé d'abord:
    - par la personnification de la rue
    - par la distance entre le sujet "la rue" et le verbe "hurlait", comblé par la présence de l'adjectif"assourdissante"
    - par deux hiatus (fiction entre deux sons ou voyelles) qui sont, eux aussi évocateurs de vacarme. Il est important dès le premier vers de faire saisir que si la rencontre, lacommunication entre le poète et la passante ne passe que par le regard, c'est que la communication verbale est impossible.

        La présence exceptionnelle de la passante est d'abord marquée parl'insistance que met le poète à souligner son allure par le rythme ample de la phrase qui s'étend sur quatre vers et qui contient son portrait en mouvement. Le vers 2 est ponctué de façon à délimiter desgroupes de longueur croissante et précède la régularité des vers 3 et 4. Dans le vers4, les quatre groupes de trois syllabes impriment rythmes et harmonies de la démarche. Quant au vers 5, ilconstitue du point de vue de la structure une sorte d'enjambement sur le deuxième quatrain et surtout élargit le portrait en apportant des éléments d'ordre moral. Ici, la beauté morale se joint à la grâce ducorps et aboutit à l'idéalisation de la beauté dans l'expression "avec sa jambe de statue". Dans le 1er quatrain, il faut aussi retenir l'expression "en grand deuil" qui évoque la tristesse et lemalheur. Baudelaire a expliqué que la notion de tristesse accompagne pour lui celle de beauté.

II. Les réactions du poète
        Le narrateur, face à cette apparition, ne peut être qu'un spectateur"paralysé", "fasciné", "médusé", souligné part le terme "crispé" au vers 6. Le narrateur a une réaction émotionnelle incontrôlée. La comparaison au vers 6 "comme un extravagant" souligne l'opposition...
tracking img