A l'est d'eden

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1408 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
27émes Semaines

Du cinéma

Méditerranéen

Pays de Lunel.

Lundi 04 Avril 2011, Mardi 05 Avril 2011, Mercredi 06 Avril 2011.

Lundi 04 Avril.

Première Projection.
10h, Salle des Conférences, « Algérie, mes fantômes » en présence du réalisateur : Jean-Pierre Lledo.

Algérie, mes fantômes.
De Jean-Pierre Lledo,
Couleurs,
1h40,
2003.

Algérie, mes fantômes est un documentaireet une belle occasion de découvrir l’histoire douloureuse et commune de l’Algérie et la France.
Ce long-métrage, qui est un film d’approfondissement et de réflexion pour le réalisateur, s’ouvre sur l’image d’un bateau partant de Marseille pour l’Algérie. Puis, les premières paroles prononcées sont une question du réalisateur à sa fille : « Qu’est ce que la nostalgie ? ».
Il est donc question denostalgie dans ce film, mais Jean-Pierre Lledo part aussi à la recherche de ses « fantômes » une fois qu’il commence à vivre « l’effroi de l’exil ».

Ce dernier construit son film, quasiment tout en caméra portée, en road-movie : partagé entre des interviews de personnes vivants en France (Lledo sera passé par Paris, la Bretagne, Bayonne, Grenoble, Marseille, Cannes, Toulouse, Perpignan…),quelques images de villes ou de vols d’oiseaux (qui symbolisent la liberté), ou encore les mots « issue de secours » filmés sur les vitre des bus ou autre tout ça sur les pensées du documentariste algérien posées en Voix Off.

Quelques musiques chères au réalisateur viennent animer le long-métrage : la musique de fin de guerre (19 Mars 1962), l’hymne national Algérien pendant la cérémonie donnée enhommage aux Algériens morts (filmé le premier jour du tournage qui s’avère être un 19 Mars..), celle donnée pour la mort du chanteur Algérien, ou encore des musiques de ce dernier. On entend plusieurs fois également la sonnerie d’alerte sonnée le 30 Juin 1993 en Algérie.

Certains plans de ce film m’ont parût plus significatifs que les autres, comme lorsque par exemple sur la phrase du réalisateur« me fallait-il replonger ? » ce dernier film une rue sombre, en pleine nuit, en forte plongée, et commence un zoom à ce moment là. Ou lorsqu’il film un tunnel sombre avec un jet de lumière au bout, ce qui peut représenter, métaphoriquement, la liberté que Jean-Pierre Lledo voudrait acquérir en Algérie.

Ce long métrage, qui se termine sur une image symbolique (deux jeunes agitant un drapeau dela France et de l’Algérie) est donc une occasion pour nous de découvrir les mythes fondateurs de l’Algérie nouvelle, et une occasion pour le réalisateur de retrouver ses « fantômes » sur une petite touche d’humour, beaucoup d’émotions et surtout de la nostalgie.

Deuxième Projection.
14h, Salle Castel, « Dupont Lajoie » en présence du réalisateur : Yves Boisset.

Dupont Lajoie,
D’YvesBoisset,
Couleurs,
1h41,
1974.

Dupont Lajoie est une vraie surprise pour un film de plus de 40 ans.
Les acteurs font preuve de leur talent et deviennent même presque détestable à cause des gestes et propos de leur personnage, qui touchent le plus souvent au racisme. Le racisme, sujet qu’Yves Boisset à su parfaitement maîtriser et dénoncer (Le film s’inspire en partie de la vague de meurtresracistes commis dans le sud de la France au début des années 70), tout autant que la France populaire des trente glorieuses.

Le film se décompose en deux parties : la première partie pourrait nous faire croire que nous sommes dans une comédie jusqu’au drame. Puis la seconde partie s’applique surtout à la dénonciation sincère du racisme, mais aussi la bêtise et la cruauté humaine (« on sous estimetoujours la saloperie des hommes. »).
La première partie est donc comique, comparait à la fin du film qui tourne plutôt au tragique. La musique présente est plutôt entraînante le réalisateur nous présente des personnages avec lesquels on pourrait se confondre, qui on une vie tout à fait normal, et les mêmes activités qui composent nos vies. En effet, les personnages, un peu beaufs sur les...
tracking img