A-t-on besoin de philosophie?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3270 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation :
A-t-on besoin de philosophie ?

« Quelles matières scolaires devraient être davantage enseignées ? » Dans ce sondage d’octobre 2008, « la philosophie » s’est placée en queue de peloton, représentant seulement 4% des votes. Le même mois est lancée la « mission d’information sur la révision des lois bioéthiques », qui met en place des auditions de divers spécialistes desquestions bioéthiques devant l’Assemblée nationale jusqu’en 2010, date à laquelle les lois doivent être votées, à la lumière des discours prononcés. Parmi ces intervenants, on compte plusieurs professeurs de philosophie, comme Monique Canto-Sperber ou Jean-Michel Besnier, ce qui témoigne de la reconnaissance de cette discipline dans un domaine d’utilité publique. Ainsi, alors même que l’on souhaitereléguer la philosophie à un rôle marginal, on admet son importance ; ce paradoxe soulève la question : « A-t-on besoin de philosophie ? ». Tout d’abord, on peut préciser que le « on » indéfini du sujet peut désigner un Homme dans sa singularité ou bien une collectivité. Le terme de « besoin » désigne une exigence nécessaire de l’Homme, conditionnée selon les points de vue tantôt par sa naturephysiologique (définition stricte des besoins), tantôt par son environnement social, par son âme (définition large des besoins)… Qui plus est, définir la philosophie semble déjà relever de l’activité philosophique ; on peut cependant distinguer trois acceptions communes du terme : tantôt la philosophie désigne une recherche critique centrée sur les questions fondamentales que l’Homme se pose sur lui-mêmeet sur le monde, et auxquelles les sciences exactes ne parviennent à donner de réponse définitive (philosophie définie comme pensée générale) ; tantôt, un champ épistémologique objectivement défini par une communauté de spécialistes et par un système d’enseignement (philosophie définie comme discipline académique) ; tantôt, un ensemble de théories et de concepts propres à un auteur ou à un courantde pensée (philosophie définie comme doctrine particulière). Selon les définitions adoptées des termes du sujet, la réponse à la question posée varie, comme on s’efforcera de le montrer. En effet, ce sujet pose un double problème : d’une part, celui de l’étendue des besoins humains, d’autre part, celui de l’utilité de la philosophie. De deux choses l’une : ou bien les besoins de l’Homme s’arrêtentà des fonctions vitales élémentaires, toutes ses autres aspirations n’étant que des désirs, et en particulier, la philosophie ne serait qu’une vanité relevant du loisir, une activité utile ou non, mais jamais nécessaire ; ou bien l’Homme est au contraire caractérisé par des besoins spirituels, qu’on peut percevoir comme supérieurs ou comme inférieurs, et c’est notamment par la philosophie qu’ilcherche à combler ses angoisses métaphysiques. Il y va de savoir si « l’homme contient silencieusement les paradoxes de la philosophie » (Merleau-Ponty, Éloge de la philosophie).
En tant que discipline propre à la résolution des questions existentielles que l’Homme se pose, la philosophie n’est-elle pas fondamentalement nécessaire ? Néanmoins, ne peut-on pas voir en elle une entreprise stérile,voire nuisible, et loin d’être un besoin, la philosophie ne serait qu’une activité contingente? Finalement, la philosophie ne doit-elle pas être employée comme un outil pour réduire le champ de ses désirs à des besoins essentiels ?

En tant que discipline propre à la résolution des questions existentielles que se pose l’Homme, la philosophie serait un besoin nécessaire de l’Homme.
En effet, ilapparaît inévitable pour tout Homme que de se poser des questions sur lui-même, sur le monde et sur l’inscription de son existence dans ce monde. Ceci est une thèse admise par la plupart des philosophes, et est aujourd’hui largement partagée par le sens commun. Certes, ces angoisses métaphysiques peuvent exister à des degrés variables selon les individus, et se manifester de façons très...
tracking img