E-business

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 25 (6133 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Assignement 2 :

Etude de cas « Proxis.be »:
research paper

Analyse du Business Model et de la Stratégie E-business

E-Business Strategy course
Professeur : Monsieur J.-D. Seroen
Année Académique 2010-2011
Master en Sciences commerciales HD

TABLES DES MATIERES

Introduction 3
1. Analyse des pages du site 4
2. Description et comparaison des fonctionnalités de Proxis.be 5
2.1Communication 5
2.2 Fonctionnalités commerciales 5
2.3 Fonctionnalités culturelles 5
2.4 Fonctionnalités copyright 5
2.5 Fonctionnalités de sécurité 5
3. Description des caractéristiques commerciales clés du business model de Proxis.be 6
4. Ciblage 6
5. L’e-business à travers les 4 piliers d’Osterwalter&Pigneur 7
6. Identification des ressources de l’e-business 8
7. Réalisationd’un digramme de flux des valeurs 10
8. Partenaires et alliés en considération d’E-business 10
9. Analyse de la stratégie e-business 11
9.1 Stratégie de prix 11
9.2 Segments de marché 12
9.3 Analyse de la concurrence 12
9.3.1 Le pouvoir de la concurrence 13
9.3.2 Le pouvoir de négociation des fournisseurs 14
9.3.3 Le pouvoir de négociation des clients 14
9.3.4 Lesproduits substituts 15
9.3.5 La menace de nouveaux entrants 15
9.4 La technologie 15

Conclusion 16
Biobliographie 17
Liste des annexes  18

Introduction

« L'accès aux technologies de l'information est aujourd'hui considéré comme un enjeu de développement culturel. Même si certains dénoncent les méfaits de la surabondance d'informations ou le développement excessif du piratage,il est incontestable qu'Internet constitue un support de premier choix en tant qu'outil global de diffusion de la culture. Pour de nombreux artistes, il est un moyen de s'affranchir des contraintes commerciales, notamment celles liées à la distribution, ou de passer outre les différentes formes de censure.

Peut-on pour autant considérer que le cyberespace possède sa propre culture ? Les premiersutilisateurs, animés par une idéologie libertaire, ont bien souhaité en faire le lieu d'expression d'une contre-culture. Mais cet ensemble de références culturelles communes a depuis été supplanté par une logique mercantile, qui a su reprendre à son compte ce mythe fondateur. »[1]

« En modifiant en profondeur les habitudes culturelles, Internet déstabilise tout l’édifice social. Leraz-de-marée ne fait guère dans le détail. Pour une part, il révèle les manquements de ceux qui s’étaient endormis dans le confort de leur position : une presse qui n’a plus grand-chose à voir avec le mythe glorieux du « contre-pouvoir » ; une industrie du disque dévoyée par le marketing, qui a cru pouvoir reporter indéfiniment la remise en question qu’impliquait l’apparition du numérique.

Alors que lesinnovations permises par l’irruption des réseaux restent tâtonnantes et peu organisées, les anciens équilibres sont balayés. Aujourd’hui, la panique gagne la chaîne du livre, confrontée au développement des librairies géantes en ligne, à la numérisation sauvage du patrimoine littéraire entreprise par Google, ou encore au perfectionnement technique du « livre électronique ». Son écosystème déjàfragilisé, encore protégé en France par la loi sur le prix unique du livre, saura-t-il se reconstituer sur de nouvelles bases ?

Pour les salariés, la connexion permanente et l’exigence de réactivité qu’elle entraîne font voler en éclats la frontière entre vie professionnelle et vie privée. De même, le réseau offre l’occasion d’une mise en concurrence « parfaite » des travailleurs du monde entier :après la délocalisation, la déterritorialisation… Quant aux avantages apportés par Internet, ils restent très inégalement répartis, à la fois au sein d’un même pays et à l’échelle du globe. »[2]

Le site internet que nous avons choisis d’analyser est le site www.Proxis.be. Ce site internet est une division du groupe Club, qui comme beaucoup d’enseignes liées à la culture, à décider de se...
tracking img