E-commerce

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2393 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le E-Commerce
Et
La Grande Distribution Alimentaire

Sommaire
Introduction
1 Le E-Commerce
1.1 La naissance du e-commerce
1.2 Forme de e-commerce
1.3 Les types de contrat
1.4 Les chiffres clés
2 La Grande Distribution Alimentaire
2.1 Historique
2.2 Les Distributeurs
2.3 Les chiffres clés

3 Croisement de e-commerce et de la distributionalimentaire

1 Le e-commerce :
1.1 La naissance du e-commerce.
Le concept de e-commerce est né au moment des premières transactions effectuées par des moyens électroniques. En France, les origines du e- commerce remontent aux années 80 avec l’apparition de transactions B2C par minitel. Internet fait son apparition dans les foyers au début des années 90, et les transactions entre entreprises etparticuliers commencent à augmenter. Ainsi, les premiers paiements en ligne verront le jour en 1996. Au dernier semestre 1996, le nombre de foyers équipés d’une connexion internet ne dépassait pas la barre des 95 000. En 1997, le commerce électronique semble se démocratiser et les entreprises historiques du secteur informatique telles qu’IBM et Microsoft se lancent dans l’aventure virtuelle.Néanmoins, les entreprises n’intègrent pas ce canal dans leur politique stratégique, jugeant le marché trop immature. Le profil du cyberconsommateur est encore flou, mais l’on sait ce qu’il achète : des produits informatiques. Cependant, le panier moyen reste faible, dû à la prudence des acheteurs face à ce nouveau canal, liée en grande partie à la crainte du paiement en ligne. Les entreprises font doncface à un nouveau challenge : banaliser l’acte d’achat sur internet. Les paiements en ligne suscitent l’angoisse chez les particuliers qui préfèrent faxer leur numéro de carte bleue, moyen le moins sécurisé.

En 1998, Dominique Strauss-Kahn mène un groupe de travail pour développer le commerce électronique en France. Dans son rapport, DSK met un point d’honneur à faciliter la vie quotidiennedes Français, et notamment des personnes isolées. Il suggère de créer la confiance dans ces nouveaux échanges, en instaurant une véritable reconnaissance de la signature électronique. Il souhaite sensibiliser et former les PME aux utilisations de l’Internet afin que le commerce électronique devienne une réelle opportunité pour la compétitivité des entreprises et pour l’emploi. Enfin, il propose decréer un groupe de réflexion permanent afin de veiller à la mise en place d’un environnement favorable aux initiatives des créateurs d’activités dans le commerce électronique. Les dix mesures proposées sont aussitôt adoptées, et mises en place par le gouvernement.

De 1997 à 2002, Internet émerge et touche, en fin de période, plus d'un foyer français sur quatre (25,2%). Dans le même temps, lessites marchands voient leur CA exploser, et la quasi-totalité crée leur propre site. Le nombre de sites marchands (sites permettant la commande en ligne en langue française et livrant en France métropolitaine) a affiché une progression de plus de 33% en moins de 6 mois avec 2036 transactions en juin 2000 contre 1530 en décembre 1999. Une véritable révolution électronique est donc en marche.Depuis 2001, le nombre d’internautes en France a plus que doublé, et plus de la moitié des français ont désormais accès à internet. Si le paiement en ligne est devenu une pratique courante, il reste des secteurs dans lesquels Internet rencontre encore des difficultés à s’imposer.
A finir

1.2 Formes du E-Commerce
* B et A (Business to Administration) : Transaction électronique entre uneentreprise et une administration, par exemple pour la transmission d’une déclaration.
* B to B (Business to Business) : transaction électronique entre deux ou plusieurs entreprises. C’est le domaine par excellence du commerce électronique, 98% des échanges dématérialisés se font entre entreprises.
* B to C (Business to consumer) : Transaction électronique entre une entreprise et une personne...
tracking img