J'aime avoir peur avec toi

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3254 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

Après treize semaines, mon stage de première année touche à sa fin. C’est au sein d’un ESAT (Etablissement et Service d’Aide par le Travail) que j’ai réalisé ces quinze semaines sur le terrain. Quinze semaines au cours desquelles j’ai découvert une structure, qui m’était encore inconnue il y a quatre mois, son fonctionnement, ses professionnels et leur travail mais aussi etsurtout son public, les adultes en situation de handicap intellectuel.
En 2010 j’ai travaillé avec des enfants autistes dans une classe UPI d’un collège. Ces enfants et le travail que je réalisais avec eux me passionnaient, en revanche j’éprouvais quelques craintes à l’approche de cette expérience auprès d’adultes. Des appréhensions dues à ma méconnaissance de ces personnes et de leurs handicaps.Aujourd’hui, mon bilan personnel est plus que satisfaisant, et à trois semaines de la fin, je me sens totalement à l’aise et intégré dans la structure. La relation avec les usagers s’est faite rapidement et plutôt naturellement. C’est grâce aux nombreux échanges et à une communication intense que nous avons pu créer une relation stable et de confiance, mais aussi, grâce à mes lectures qui m’ontpermis de mieux comprendre ces personnes, leurs handicaps, de comprendre et d’anticiper leurs réactions.
Assez rapidement, je me suis fait une remarque. Aux vues de leur capacité de travail et de leur sociabilité impressionnante et parfois très touchante, je me suis finalement posé la question de ce qu’il y avait de « difficile » à avoir un enfant handicapé. Mes recherches et lectures se sont alorsorientées vers des témoignages de parents d’enfants handicapés et notamment deux ouvrages : Où on va Papa de Jean-Louis FOURNIER et J’aime avoir peur avec toi de Catherine CHAINE, c’est sur ce second livre que j’ai décidé de réaliser cette fiche de lecture.
Bien que ce livre ne soit pas long, il rend compte, avec des mots simples, parfois très bruts, de la souffrance, des craintes, des difficultésmais aussi des joies et des moments de bonheur que représente le fait d’être parent d’un enfant en situation de handicap.
Née en 1946, Catherine CHAINE est une journaliste française, compagne du photographe Marc RIBOUD (qui signe les photographies intégrées dans le livre). Catherine CHAINE écrit des articles pour de grands journaux et magazines comme le Monde, le Nouvel Observateur, Connaissancedes Arts ou encore la Revue des livres pour enfants. Elle a publié au cours de sa carrière des entretiens avec SARTRE, Albert COHEN ou encore Pierre GOLDMAN. Catherine CHAINE est également traductrice de l’anglais au français.

Synthèse

Une vie « avant », une vie « après ». La trisomie 21 de Clémence a scindé la vie de ses parents en deux. C’est de cette « nouvelle » vie dont CatherineCHAINE nous parle dans son ouvrage. Avec des mots parfois très forts et une honnêteté frappante, l’auteur nous fait part de l’attente, du choc de l’annonce du handicap, de la douleur, de la colère, de la peur, de l’incompréhension, du rejet et de l’envie de voir son enfant mourir, mais aussi de ses joies et surtout de l’amour si fort qu’elle porte aujourd’hui à sa fille âgée de 22 ans. C’est unéventail de sentiments qui est donné dans ce livre qui retrace les différentes étapes de la vie de Clémence : la naissance, l’enfance, l’adolescence, les premiers amours, le monde du travail. Parallèlement, nous parcourons au fur et à mesure des pages, les émotions de Catherine, une maman qui apprend à aimer sa fille, une fille qu’elle aurait pensé ne jamais pouvoir aimer.

Commentaire

La naissanced’un enfant est probablement l’évènement le plus heureux dans la vie d’une femme, c’est tout du moins ce que l’auteur fait ressortir des premiers instants suivant l’accouchement : « je jouais paresseusement avec cette idée bouleversante et paisible, heureuse et nouvelle : nous avions une petite fille, Marc et moi. » (p. 11). Le champ lexical utilisé dans les premières pages laisse planer ce...
tracking img