J'avais 12 ans , j'ai pris mon vélo..

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (408 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
J'avais 12 ans, j'ai pris mon vélo et je suis partie à l'école...

I / Thème principal

Violences et Séquestrations

II/ Thèmes secondaires

Pédophilie
Viol
Enlevenment

III/ Repèresbiographiques sur l'auteur

Sabine DARDENNE est née en 1984. Enfant, elle habitait à Kain, un petit village dans la région Tournaisienne où elle vivait une vie tout à fait normale de petite filleavec ses parents et ses sœurs.
Le 28 mai 1996, elle est enlevée par Marc Dutroux, un pédophile qui a déjà kidnappé d'autres petites filles en Belgique.
Le 13 août 1996, elle est libérée. Huit ans plustard, elle nous raconte ce qu'elle a subit. Aujourd'hui, elle vit dans la région tournaisienne.

IV/ Résumé

Sabine avait 12 ans. Comme tous les matins, elle partait à l'école en vélo. Seulement,le 28 mai 1996, elle n'arriva jamais à son école. Elle s'est faite enlevée par Marc Dutroux (lire passage p16).

Marc Dutroux est un pédophile qui a kidnappé, violé et tué 6 jeunes filles. Sabinenous explique le scénario inventé par ce psychopathe, afin de manipuler ses victimes (lire passage p29),

Afin de tenir le cap, Sabine va tenir un calendrier de ses 80 jours enfermée au fond d'unecave, écrire des lettres à sa mère et lire beaucoup de livres. Seulement, arrive un jour où Sabine craque et demande une copine, car elle se sentait seule. Laetitia Delhez (dernière victime de MarcDutroux) arrive au 77ème jour de séquestration de Sabine. Cette dernière se rend compte de l'erreur qu'elle a faite. Sa copine va vivre les mêmes horreurs qu'elle (lire passage p96).

Enfin le 80èmejour, les fillettes sont retrouvées et libres. Marc Dutroux sera condamné à huit ans plus tard à perpétuité (lire passage p 129).

VI/ Extrait

p26 et 27 (le temps … seule)

VII/ Phrases

1. Jen'ai pas pu imaginer un plan quelconque pour m'échapper de cette camionnette (p20).
2. Un jour, je sortirais de cet enfer (p65).
3. La culpabilité est une arme aussi efficace qu'un revolver (p65)....
tracking img