«J'avais … ans. je ne laisserai personne dire que c'est le plus bel âge de la vie. » p. nizan

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (760 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
«J'avais … ans. Je ne laisserai personne dire que c'est le plus bel âge de la vie. » P. Nizan
Dissertation

Paul Nizan est un écrivain français, né en 1905. Lorsqu’il eut vingt ans, il partit àAden. Suite à ce voyage, il écrivit son premier succès, intitulé « Aden Arabie », au début duquel, on peut lire cette phrase : « J'avais … ans. Je ne laisserai personne dire que c'est le plus bel âgede la vie. » De nos jours, avoir 18 ans marque un changement, une étape, mais cet âge si important, est-il, comme le dit Paul Nizan, le pire de tous les âges ?

De nombreuses personnes pensent quele plus bel âge de la vie, est 18 ans. En effet, c’est à cet âge-là que nous acquérons la majorité civile. Nous avons, par exemple, le droit de vote et de conduire. Ces deux responsabilités, nousdonnent plus d’importance. Le droit de vote nous offre la possibilité de donner notre avis. Le permis de conduire, fait en sorte que nous puissions nous déplacer seuls, même si nous pouvions le faire avantgrâce aux transports en communs, le fait de se déplacer en voiture est fort différent. Nous nous sentons plus libres. Nous nous émancipons également grâce au fait que nous puissions vivre seuls etposséder notre propre logement. Nous sommes seuls responsables de nos actes, nous ne dépendons plus de nos parents. Nous devons apprendre à nous débrouiller seuls et à devenir des adultes responsables.Nous ne sommes plus considérés comme des adolescents. Nous sommes pris plus au sérieux, notre avis à plus d’importance et nous prenons nos décisions nous-mêmes pour notre avenir. Nous devons fairele choix de poursuivre nos études ou d’entrer directement dans le monde du travail. Etre le seul maître de ce choix décisif est important car il définira le reste de notre vie. Le monde du travailoffre plus de responsabilités, nous nous sentons plus adultes. L’université est une période de transition, car nous ne quittons pas vraiment le cercle familiale, la plupart du temps les parents sont...