L’économie de la chine » par françoise lemoine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4070 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’ouvrage de F. LEMOINE a été rédigé en 2006, période de transition, traduisant l’ascension fulgurante de l’économie chinoise avec une croissance à 2 chiffres, mais période préalable à la crise dont sera affectée toutes les économies nationales avec ses prémisses en juin 2008 liées aux prêts hypothécaires américains et les métastases internationales du fait de l’imbrications interdépendantes deséconomies de chaque pays.
Toute époque se trouve à la jonction entre le passé et l’avenir, toute époque est donc transition. En 2010, la lecture de « l’économie de la Chine » se fait avec le leitmotiv d’une transition d’un pays en pleine ascension.

Introduction de l’œuvre :
En 2006 la Chine se plaçait au 4ème rang mondial en terme d’économie et constituait la 3ème puissance commerciale enplein processus d’abandon du plan de marché au profit d’une dérégulation.
Le potentiel de la Chine est sa main œuvre qui a doublé depuis 20 ans pour représenter une population de 770 millions de personnes. Cette main d’œuvre résulte d’un apport important des campagnes, résultant d’un exode rural que les pouvoirs publics tente de réguler.
Enfin, le tournant politique consistant à accepter lescapitaux étrangers pour financer les investissements industriels nécessaires à la productivité de la Chine, a marqué un changement fondamental dans le financement de l’économie du pays.
L’introduction de l’ouvrage de Mme LEMOINE permet de placer le lecteur face aux défis auxquels la Chine est confrontée pour son avenir :
· D’un point de vue intérieur : réduire la fracture sociale qui existe au seindu pays avec la faiblesse du revenu moyen par habitant en favorisant l’augmentation du niveau de vie des chinois.
· D’un point de vue extérieur : émergence et conséquences sur les marchés de l’économie chinoise.
L’œuvre de Mme LEMOINE se décompose sous une présentation rétrospective de l’histoire chinoise et se clôture sur une analyse prospective du devenir de la Chine en ayant pris le soind’analyser les facteurs contributifs à la croissance économique du pays.

I. La voie chinoise de 1949 à 1978

Cette première partie relaye avec minutie les grands événements historiques par lesquels la Chine a été amenée à instaurer son régime communiste et les prémisses qui conduiront à remettre en cause certains aspects du régime pour l’adapter aux besoins du Peuple et à la compétitivité.
Cetteanalyse historique concise et précise permet au lecteur de maîtriser en 23 pages les données socio-économiques auxquelles la République chinoise est confrontée et qui conduiront à remettre en cause le système tout en conservant son efficacité.
* *
*
Le 1er octobre 1949, des habitants de Beijing se rassemblèrent sur la place Tian'anmen pour célébrer la fondation de la Chine nouvelle. MaoZedong, président du gouvernement populaire central, proclama solennellement la fondation de la République populaire de Chine.
Les nouveaux dirigeants conclurent dès 1950, un pacte d'alliance avec l'URSS et entreprirent de transformer les structures du pays selon le modèle et les méthodes soviétiques : réforme agraire , collectivisation des terres et des grands moyens de production, octroi du statutd'égalité juridique des femmes avec les hommes.
Dans les premières mesures qui accompagnèrent la fondation de la Chine nouvelle, le gouvernement chinois acheva la réforme agraire en procédant à la distribution d’environ 47 millions d'hectares de terre à 300 millions de paysans, soit 1/6 d’hectare par adulte.
Le premier plan quinquennal mis en œuvre de 1953 à 1957 remporta un succès considérable: le revenu national enregistra un taux annuel de croissance de plus de 8,9 % et de nouvelles branches nécessaires à l'industrialisation du pays, furent mises en place : constructions aéronautiques et automobiles, industries de machines lourdes et d'instruments de précision, fabrication d’équipements pour la métallurgie, exploitation des mines et industries sidérurgiques des alliages d'acier...