L’évolution des relations parents-enfants en france dans les 50 dernières années

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 29 (7148 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 mai 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
L’évolution des relations parents-enfants en France dans les 50 dernières années.

Nous avons décidé de traiter ce sujet car ce thème est présent dans l’actualité et les médias. De plus il nous concerne tout particulièrement en tant qu’adolescent. Etant donné la différence de contexte de vie entre notre époque et il y a 50 ans on peut se douter que ceci a entraîné des changements derelations/comportements au sein des familles. Nous allons tenter d’énoncer les changements, leurs causes, leurs conséquences.

Préambule

Rappel de la définition de la famille : Au sens large, ensemble de personnes apparentées. Dans un sens plus restreint mais plus employé : le groupe élémentaire composé le plus souvent d’un homme et d’une femme (uni par des liens socialement reconnus) et de leursenfants (issus de cette union ou adoptés) vivant sous le même toit (le « foyer familial »)

Les transformations de la famille dépendent de facteurs sociaux, culturels, économiques, juridiques, en perpétuelle interaction. Il a donc été difficile de traité ce sujet en tenant compte d’un maximum de ces paramètres. Après analyse, nous avons regroupé par thèmes les changements les plus importants et nousavons pu remarquer que souvent, un fil relie mathématiquement un changement à un autre.

Voici un exemple des liens complexes qu’il existe entre les différents facteurs de changements.

1.Les familles il y a 50 ans

Il y a 50 ans, la seconde guerre mondiale était finie depuis une décennie mais il en restait cependant des traces dans le mode de vie quotidien et donc dans les relationsfamiliales, notamment entre parents et enfants.

A cette époque, plusieurs générations pouvaient cohabiter sous le même toit : les membres d’une même famille avaient de la considération pour les générations précédentes et gardaient un contact rapproché avec celles-ci. De ce fait, les enfants côtoyaient leurs grands parents quotidiennement. Cependant, le dialogue entre les parents et les enfants étaitpeu ouvert : les sujets tabous étaient nombreux et l’on discutait surtout de l’actualité. De plus, le manque de médias et de technologies causait un manque de diversité dans les sujets de discussion. Il faut aussi signaler qu’à cette époque les femmes ne travaillaient pas (ce n’est qu’à partir de 1970 qu’elles arrivent dans le monde du travail). Les enfants étaient donc constamment surveillés etencadrés. Les parents ayant le plus souvent connus la guerre (et les pères ayant eu une réinsertion difficile à leur retour) avaient un comportement autoritaire et ne laissaient que peu de libertés à leur progéniture. On peut dire que les enfants étaient dépendants de leur parents et toute décision devait être respectée.

Il y avait aussi un certains nombre de principes de morale et de politesseà respecter. Par exemple les enfants n’avaient pas le droit d’avoir des décisions sur le choix de leur éducation, il devait choisir la filière que leur parents leur imposaient.

2.Les changements

Pour observer les changements qu’il y a eu de cette période à nos jours, nous avons lister les principaux facteurs de ceux-ci et leurs conséquences que nous allons vous exposer dans la partiesuivante. Nous avons choisi parmi ces nombreux changements ceux qui pouvaient avoir une influence sur le lien parents-enfants et qui nous semblaient les plus importants.

Des relations moins strictes avec plus de confiance et de liberté

Commençons par étudier les relations des familles il y a 50 ans :

Après avoir étudié les relations parents-enfants d’il y a 50 ans ,nous avons pu remarquerque les relations étaient plus strictes, qu’il y avait moins de liberté et que les enfants participaient beaucoup plus aux tâches ménagères et autres activités de la vie commune. Auparavant peu de femmes travaillaient : elles étaient donc pour la plupart femme au foyer et avaient aussi la charge des enfants sur le dos car les hommes eux étaient au travail. Aussi, cela pouvait s’avérer de plus...