: L’amour occupe une place essentielle dans le roman. en quoi sa représentation est-elle révélatrice du regard porté par le romancier sur la société ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1550 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation

de

Français

Problématique : L’amour occupe une place essentielle dans le roman. En quoi sa représentation est-elle révélatrice du regard porté par le romancier sur la société ?

Corpus de textes : - Honoré de Balzac, La Femme de trente ans (1831)
- Delly, Comme un conte de fées (1935)
- Nathalie Sarraute, Le Planétarium (1959)

Dans le roman, chaque auteurlivre à ses lecteurs, au travers du regard de ses personnages, une certaine représentation du monde et de son temps. Depuis le Moyen-âge et l’avènement du roman courtois jusqu’à la littérature contemporaine, on a pu observer la place prépondérante et essentielle accordée à la relation amoureuse au sein du roman. Les romanciers donnent donc à lire, selon leur époque, des perceptions plus ou moinsdifférentes de l’amour et des aspirations de leur temps. On peut donc se demander en quoi la conception de l’amour développée par l’auteur dans son récit est révélatrice de la vision qu’il porte sur sa société et ses mœurs ? Nous verrons que la représentation de l’amour peut être réaliste et s’accorder avec la façon dont il était vécu à l’époque du roman, mais également que sa description peut porterle point de vue du romancier qui se veut souvent avant-gardiste.

La vision de la relation amoureuse livrée par l’auteur peut tout d’abord être assez objective et représenter la passion telle qu’elle était perçue et vécue à l’époque de l’écriture. Le romancier cherche donc à dépeindre les sentiments et les actions de ses personnages en restant proche de la réalité de son époque. Pour cela, iltraduit les places respectives de la femme et de l’homme dans la société et la façon dont l’être aimé est idéalisé par le regard de l’autre notamment par celui de la femme aimante.
L’auteur caractérise dans un premier temps la relation homme/femme par la position que chacun des personnages occupe par rapport à l’autre et définit les codes de l’amour propres à son époque. Ainsi en 1831, dans LaFemme de trente ans, Balzac appui par sa description du comte d’Aiglemont, qui apparaît comme un héros de guerre sur son cheval et qui ne daigne pas regarder sa maîtresse, l’image de l’infériorité de Julie par rapport à son amant. Dans ce même ouvrage ainsi que dans Une Vie de Maupassant parut en 1883, la jeune femme est confrontée aux infidélités répétées de celui qu’elle aime mais se doit d’acceptersa situation. Ces récits présentent donc la femme comme un être écrasé par la toute puissance du mari contre laquelle sa position ne lui permet que d’accepter de souffrir. En leur enlevant tout droit de parole, les deux romanciers du XIXe siècle montre donc la réalité d’une époque et d’une société dans laquelle les femmes étaient à tous points de vue inférieures aux hommes, même au sein d’unerelation amoureuse. Près d’un siècle plus tard, en 1959, à la parution du Planétarium de Nathalie Sarraute, on observe encore une nette séparation des places occupées par l’homme et par la femme au sein du couple. Dans l’extrait du corpus, on peut remarquer que la femme se laisse porter par son mari et le laisse tout décider pour elle. Elle agit comme une enfant qui serait dépendante de l’hommequ’elle aime et qui ne pourrait pas agir par elle-même. On observe une situation similaire dans le roman L’Amant de Marguerite Duras : la jeune femme a là encore besoin de celui avec qui elle partage une relation pour plusieurs raisons. C’est tout d’abord lui qui subvient aux besoins de sa famille, et c’est par lui qu’elle acquiert son expérience et se construit en tant que femme. L’étude de ces deuxouvrages peut donc nous amener à dire que malgré le changement d’époque et de société la position de la femme dans le couple reste quasi similaire car elle est toujours inférieure à celui qu’elle aime sur de nombreux plans. Néanmoins, même si son rôle n’a pas beaucoup changé, on peut noter une certaine évolution par rapport à la prise de conscience de la femme qui se rend compte de sa position...