L’art est fait pour troubler, la science rassure

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1554 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Nous vivons dans une époque où tout le monde veut savoir tout ; certes, les difficultés de compréhension que les choses apportent peuvent être inquiétantes, tandis que nous tirons de grand plaisir lorsque nous comprenons. La science, traditionnellement, est perçue comme une méthode pour découvrir l’ordre de la nature, ce qui est très difficile parce que cet ordre est souvent dissimulé. Mais lebut de la science est clair – mettre en ordre tout le désordre du monde ; demander pourquoi le monde fonctionne comme il le fait. L’art semble d’avoir des buts différents – les œuvres sont destinées à plaire, ou à moins, à toucher les émotions des gens. C’est sans doute la raison que le peintre cubique du vingtième siècle Georges Braque avançait la formule : « L’art est fait pour troubler, lascience rassure. » On pourra ici se souvenir que Braque était artiste, donc il croyait que ses œuvres étaient faites pour troubler – donc il ne voulait pas dire que l’acte de troubler les gens est quelque chose de méchant, mais plutôt que c’est un attribut positif. De plus, il existe beaucoup de formes différentes de l’art et on ne doit pas les combiner dans leurs buts. Mais en effet, aujourd’huiil est apparent que la science peut « troubler », du sens qu’elle touche la transparence, ou obscurcit, les façons dont nous pensons du monde, tandis que l’art peut nous rassurer que tout sera bien, en jouant avec nos émotions. Donc les deux – l’art et la science – semblent de n’être pas si différents que l’on croyait, et on doit demander : L’art et la science sont-ils liés dans leur deux butsde troubler et rassurer ? Dans un premier temps, nous analyserons donc les façons dont l’art peut être perçues comme troublant ou rassurant ; puis nous considérons les mêmes problèmes chez la science. Finalement, nous tenterons d’arriver à un résultat où nous pouvons examiner les liens entre l’art et la science par rapport à leurs buts et leurs effets sur le public.

Il convient tout d’abordde constater qu’il ne peut pas être aucun doute que l’art stimule les émotions ; les beaux-arts, par exemple, sont destinés à plaire. Mais il existe des autres formes de l’art, qui ne sont pas nécessairement fait pour plaire, mais pour rendre le public aux larmes ou aux rires. En outre, il est évident que les gens aiment les arts – les films et les livres sont deux des entreprises les plusaffluents de nos jours. Le faite que les gens dépensent tant d’argent pour regarder les nouveaux films, pour visiter des musées d’art, pour acheter des romans etc., nous montre que l’art est tellement populaire chez le grand public.
De plus, les artistes sont très révérés depuis des siècles et ils sont tellement célèbres partout dans le monde – presque chaque personne connait les noms de Shakespeareet Flaubert, ainsi que Michelangelo, Spielberg et Hockney ; il semble que toutes les formes d’art soient bien aimées, et les artistes méritent leur renommé. Un des raisons pour laquelle les gens aiment les arts est que l’on pourrait les utiliser pour échapper à la réalité sévère de la vie. On regarde les films et lit des livres pour se plonger dans le romanesque, où on peut s’imaginer que l’onest quelqu’un de différent, surtout aujourd’hui quand tout le monde des pays occidentale vit dans le stress.
Mais d’autre part, l’art n’est pas toujours si réconfortant. Le raison pour laquelle les gens peuvent être troublés par l’art est que l’art semble d’être tellement imprévu – un des aspects fondamentaux de l’art est que l’artiste n’est pas limité par des règles ; il peut faire tout cequ’il veut pour s’exprimer. En fait, les œuvres d’art sont plus célèbres et plus aimés quand ils sont originaux et innovateurs. Il n’existe pas de l’exactitude chez l’art ; c’est plutôt une invitation de violer les règles, une invitation pour le public d’essayer de comprendre la réalité d’une nouvelle façon, ce qui est peut-être un peu effrayant et inconfortable. L’art est quelque chose de...