L’evolution de la delinquance des mineurs

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1365 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 mai 2008
Lire le document complet
Aperçu du document
Sommaire

La delinquance peut aisment etre compare a une avalange. La source du probleme semble negligeable, mais les consequences s’averent helas toujours catastrophiques.L’evolution de ce fleau dans nos societes s’est faite tellement rapidement que l’on ne s’en ai appercu que lorsqu’il se faisait deja tard. Comment cela a t il ete possible ?

LA DELINQUANCE DES MINEURS : DE L’INSULTE AUMEURTRE

Le titre peut paraitre exagere mais c’est justement sous ce contexte qu’il convient d’etudier la question. Ce vieux proverbe francais est assez clair sur la question : « Qui vole un oeuf, vole un boeuf. ». Biensur considere ce proverbe comme theoreme serait exagere n’empeche qu’il serait de temps en temps prudent de le garder a l’esprit. Quel est le debut de la delinquance ? Avouons le ,c’est l’incivilite. Le debut de la delinquance des minuers c’est l’insulte que l’on adresse sans raison apparente au voisin ou au professeur en classe. Si cet acte est pris au serieux et recoit immediatement une reaction adequate, il y a des fortes chances qu’il ne se reproduise plus et que l’auteur de cet acte comprenne qu’il existe des limites qu’il vaudrait mieux ne pas franchir. Helas, nossocietes contemporaines ont optes pour le contraire. Qu’entendons nous par delinquance ? C’est un comportement contraire aux normes de la societe.
« La loi interdit certains comportements contraires aux intérêts de la société : ce sont les infractions. Par exemple : les agressions sexuelles, le meurtre, les dégradations, le racket, le vol, les coups et blessures volontaires ou involontaires....Elles sont classées en 3 catégories selon leur gravité : les contraventions, les délits, les crimes. »
Les crimes sont les « Infractions les plus graves Viols, homicide volontaire, tentative ou complicité de meutre, trafic, production et fabrication de drogue, vol à main armée... »
Sans la categorie des delits on classe les « Infractions moins graves que les crimes vol, tentative ou complicité devol,recel d'objets volés, dégradations, menaces, racket, agressions sexuelles autres que le viol »
La derniere categorie est celle des contravention. En general, les contraventions sont les « Infractions les moins graves violences légères n'ayant pas entraîné d'infirmité pour la victime, tapage nocturne,conduite d'un cyclomoteur sans casque,conduite sans permis. »
Il convient toutefois desouligner que moins grave ne signifie pas acceptable. Or tres souvent helas, notre monde a tendance a vouloir minimiser la portee des actes commis. Comme l’a si bien souligne M. Xavier Raufer :
« la dévaluation sémantique : les autorités françaises ne savent plus appeler les choses par leur nom. [...] On en arrive ainsi à la situation actuelle où, par dévaluation, les crimes deviennent des délits, lesdélits des contraventions et les contraventions des incivilités. »
La france soit dit en passant est loin d’etre la seule dans cette tendance minimalistique.
Voici un exemple de « gentillesse » gouvernementale qui a tournee a la catastrophe.En URSS dans les annees 80 une faible partie de la jeunesse est pour ainsi dire devenu incontrolable. La violence des enfants a l’ecole (injures, bagarres )devenait monnaie courante. Rien de grave pensez vous certainement, c’est tout a fait frequent entre les enfants a l’ecole. Vous reflechissez exactement comme le gouvernement sovietique de l’epoque. Rien n’etaient grave c’est la raisons pour laquelle les pauvres petits dans les annees 90 comprennant qu’ils ne courent absolument aucune peine se sont mis a battre et meme a assassiner les etrangers,car ils estimaient que ces derniers etaient responsables de tous leurs malheurs. Encore une fois la reaction de l’etat cette fois la russe etait des plus souples. « Des pauvres enfants un tout petit peu perdus, ca leur passera ». Cpendant comme il convennait de s’y attendre, ce n’est pas passe. La situation est devenue a une epoque carrement ridicule car un etranger pouvait se faire battre dans...