L’allemagne dans les relations internationales (1945-1989)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages: 5 (1116 mots)
  • Téléchargement(s): 0
  • Publié le: 13 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Sujet : L’Allemagne dans les relations internationales (1945-1989)
Problématique : les limites chronologiques du sujet (de la défaite de l’Allemagne en 45 à la chute du mur de Berlin en 89 indiquent qu’il faut réfléchir à l’Allemagne dans le cadre de la nouvelle donne mondiale de l’après-guerre (mise en place progressive de la bipolarisation). Le sujet doit amener à montrer la spécificité del’Allemagne dans les relations internationales, spécificité née du rôle de l’Allemagne dans la guerre et du fait qu’elle a été vaincue simultanément par les deux grands URSS et USA. Les questions à se poser sont donc les suivantes : Quels problèmes particuliers pose l’Allemagne dans les relations internationales au lendemain de la guerre ? Quel enjeu constitue-t-elle pour les deux grands ? Pourquoi etcomment cristallise-t-elle les oppositions entre URSS et USA ? Est- elle objet ou sujet de ces relations internationales ?

I/ L’Allemagne devient progressivement la pierre d’achoppement des relations est/ouest (45-49)
1) La question de la responsabilité de l’Allemagne dans le conflit prise en charge par les deux grands L’All est jugée par les vainqueurs collectivement responsable du nazisme etde ses atrocités  affaiblir l’All pour empêcher le nazisme de réapparaître (démilitarisation, décartellisation, dénazification - Potsdam-)  Procès de Nuremberg 45-46 = juger les responsables du nazisme frontière fixée provisoirement, (Yalta) ms US peu favorables la refuse à Potsdam (n’ont plus besoin de l’URSS pour vaincre le Japon)  Déjà désaccord sur le sort de l’All au lendemain de laguerre, alors même que Grande Alliance existe toujours…. De plus les deux armées, soviétique et américaine, toujours présentes sur le sol allemand. 2) L’accord apparent de l’après-guerre Les deux grands vainqueurs de la Seconde Guerre Mondiale d’accords pour mise sous tutelle politique de l’Allemagne, compte tenu justement de cette l’idée de responsabilité collective du pays ds drame nazi  4 zonesd’occupation et idem pr Berlin, cœur et symbole du nazisme. A administrer en commun (Yalta et confirmé à Potsdam)  All devient totalement dépendante de l’état des relations entre les deux Grands. 3) Le pb alld fait éclater la rupture latente entre les 2 grands Déjà signe de malaise (Pologne, endiguement et plan Marshall doctrine Jdanov et Kominform…) ms le pb de la situation de l’All fait naître 1 èrecrise de guerre froide (création de la trizone, blocus de Berlin de Juin 48 à mai 49) création des deux All : RFA mai 49 et RDA oct 49  souveraineté partagée des deux Grands sur l’All + possible une fois que Grande Alliance rompue  coupure en 2 de l’All = image de la bipolarisation du monde  sort de l’All totalement ancré à celui des relations entre les deux grandes puissances

II/ L’All,totalement prise dans la logique des blocs et toujours point sensible des relations internationales (47-61).
1) La RFA, vitrine du capitalisme occidental Aide du plan Marshall, investissement US, surtt à Berlin Ouest, Intégration à l’OTAN (55) (All et surtt Berlin = pt stratégique ds système de défens des USA en Europe) propagande sur thème de la liberté pour attirer les Allds de l’Est dt bcptentent le passage entre les deux Berlin. 2) La RDA, modèle de démocratie populaire Nationalisations et planification de l’économie, intégration au COMECON (49) Intégration au pacte de Varsovie (Berlin est=talon d’Achille ds glacis protecteur anti-américain de l’URSS.) Centralisme démocratique et pb des libertés individuelles (répression des émeutes de Berlin-est en 53) 3) Berlin, toujours enjeu desrelations est/ouest Evolution du pb de Berlin de 58 à 61 2ème crise de Berlin Août 61 par construction du mur par URSS. Qd Kennedy déclare à ce sujet «ich bin ein Berliner » montre à quel point le destin de l’All est lié à celui des relations entre est et ouest, à quel point la question allemande est intégrée à la vision manichéenne de chaque camp.

III/ l’ Allemagne peine à être actrice de...
tracking img