L'école des femmes (molière)

L’Ecole des femmes

1) Biographie de l’auteur

Molière, de son vrai nom Jean-Baptiste Poquelin, est né le 15 janvier 1622. C'était un acteur et un dramaturge de théâtre. Sa rencontre avec une famille de comédiens, les Béjart, lui donna le goût du théâtre. En 1643, il décide de monter sa Troupe et devient une quinzaine d’années après le protégé de Louis XIV, qui l'installa au petit Bourbongrâce aux succès du docteur amoureux. À partir de ce moment, les pièces se succèdent...

Il meurt sur scène en 1673 au cours de la représentation du "Malade imaginaire". Molière est considéré comme le fondateur de la comédie française, et reste une référence en tant qu'auteur français et ses œuvres restent les plus joués et le plus étudiés.

Le courant littéraire de Molière est le classicisme. Larègle des 3 unités (temps, lieu, action) doit être respectée au théâtre, le style doit être noble pour la tragédie (écrite en vers), le style bas étant réservé à la comédie (les personnages sont des bourgeois, des serviteurs ou paysans, ce qui est interdit dans la tragédie)

L’École des femmes est une comédie de Molière en 5 actes et en vers. Molière avait déjà écrit une dizaine d’œuvres avantcelle-ci, c’est sa première œuvre de maturité qu’il écrit à l’âge de 40 ans. Elle a été créée en 1662 et quelques mois auparavant, il venait d’épousé Armande Béjart, âgée de dix-neuf ans, fille de sa maîtresse Madeleine Béjart. Il est attaqué et accusé de relations incestueuses.

Mais ce n’est pas tout, la pièce fait scandale, l’année 1663, une série de pièces sont écrites pour répondre à lacritique d’une autre pièce. Molière répondra réponds à ses adversaires grâce à l’œuvre La Critique de l'école des femmes.

2) Schéma narratif

Situation initiale :

Arnolphe a peur de devenir cocu. Ainsi, il désire se marier et envisage d'épouser, Agnès, qu'il a fait élever, dès l'âge de 4 ans, dans un couvent en prenant soin de la priver de toute instruction.

Elément perturbateur :Arnolphe la retire du couvent et l'installe dans une maison isolée, sous la garde de deux paysans, Alain et Georgette, chargés de tenir la jeune fille à l'écart du monde et de tout contact.

Arnolphe (qui s’appelle aussi Monsieur de la Souche) rencontre Horace, le fils de son ami Oronte. Pendant leur conversation, Horace lui raconte qu'il est parvenu à conquérir le cœur d'une jeune fille, Agnès,pupille d'un certain M. de la Souche. Il a profité de l'absence de ce dernier pour faire la cour à Agnès.

Arnolphe désire donc hâter son mariage.

Péripéties :

Horace raconte plusieurs fois à Arnolphe sa passion pour la jeune fille en ignorant qu’il s’agit de son rival.

Il lui affirme une premières fois les domestiques l'ont empêché de voir sa bien-aimée, puis qu’Agnès l'a chassé en luilançant une pierre. Mais la pierre était accompagnée d'une lettre d'amour.

Lors d’une nouvelle rencontre, Horace lui apprend qu’il a réussi à s’introduire dans la maison, mais que l’arrivée de M. de La Souche a obligé Agnès à le cacher dans une armoire. Il lui confie aussi qu’il a un rendez-vous pour le soir même et qu’il projette d’enlever la jeune fille. Arnolphe appelle son notaire pour larédaction du contrat de mariage et se prépare à piéger son rival.

Le traquenard a fonctionné, Horace a été roué de coups par les deux serviteurs. Cependant, Agnès s’enfuie et rejoint son amant, ne voulant retourner chez son tuteur. Horace, toujours ignorant de son identité, demande à Arnolphe d’héberger et de protéger la jeune fille.

Situation finale :

Oronte, le père d'Horace arrive et souhaitemarier son fils avec la fille d'Enrique, un seigneur revenu en France après une longue absence. Horace demande donc de l’aide à Arnolphe qui lui dévoile ironiquement son identité. Mais Agnés est issue d'une liaison cachée et est la file d’Enrique. Tout fini bien pour ces deux derniers tandis qu’Arnolphe est désespéré.

3) Portrait du personnage principal

Arnolphe est un bourgeois...
tracking img