L'économie chinoise

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3303 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Dossier

Un marché sans

La Chine, nouv promise

« Quand la Chine s’éveillera, le monde tremblera » : la prophétie de Napoléon 1er, reprise il y a trente ans par Alain Peyrefitte, s’est réalisée. Sorti de son engourdissement, le géant asiatique sème la confusion dans le monde. Surtout depuis son intégration à l’OMC. Epouvantail, miroir aux alouettes ou bien nouvel eldorado ? Peud’entreprises marnaises osent encore se frotter au colosse jaune, trop lointain, trop différent. Celles qui ont franchi le pas montrent que la réalité y est, comme toujours, contrastée.

Champ’éco Octobre 2004 3 N° 36

26

limites
Retrouvez le reportage vidéo de cette enquête sur :

velle terre

3 La Chine développe un modèle économique unique dans le monde et dans l’histoire,
qui fait cohabitercommunisme et capitalisme.

e

,

Dossier

Des Marnais
dans l’Empire du milieu

L
«

REPÈRES
Les chiffres du géant
1,3 milliard d’habitants (pays le plus peuplé de la Terre, avec 20,7 % de la population mondiale) Population active : 750 millions de personnes 4e pays en superficie (17,5 fois la France) ◆ 4e surface de terres cultivables, ◆ 1er producteur de céréales, de colza, defruits, de viande, de coton… ◆ 6e PIB (juste derrière la France) ◆ Taux de croissance : 9,1 % en 2003 ◆ 100e rang mondial pour le revenu par habitant ◆ 4e industrie après les Etats-Unis, l’Allemagne et le Japon ◆ 1er producteur d’acier, de charbon et de ciment, ◆ 2e producteur d’électricité, ◆ 3e producteur de sucre er ◆ 1 fabricant de télévisons couleur, ◆ 3e producteur d’informatique, ◆ 3efabricant de véhicules (mais 11e de voitures) ◆ 4e exportateur, 3e importateur ◆1er rang mondial pour son équipement en téléphone, ◆ 2e en nombre d’internautes

e pays dont je pourrais parler n’existe plus » : Michel Hermitte a quitté la Chine en 1987 et ne reconnaît pas le Pékin métamorphosé par les prochains jeux Olympiques et le libéralisme triomphant que montre la télévision. L’actuel directeurrégional du commerce extérieur de Champagne-Ardenne, alors attaché commercial au Poste d’expansion économique (rebaptisé Mission économique) sis dans la capitale, a pourtant senti les premiers frémissements courir sous la carapace du « communisme pur et dur » et de ses lourdeurs administratives. Pour ce haut fonctionnaire, il ne fait aucun doute que la domination du monde chinois par l’Occident neconstitue qu’une « parenthèse de l’histoire ». « Ce peuple, hautement éduqué et cultivé, a la volonté, la puissance et l’organisation. Le pays constitue un formidable réservoir de croissance pour lui-même et les autres Etats. » Le fabricant de composants électroniques Axon’ Câble est l’une des rares entreprises marnaises à avoir déjà cédé au chant des sirènes (voir p. 34), un peu poussée, certes, parses clients. C’est aujourd’hui une véritable success-story. D’autres sont sur la bonne voie. A l’image de Forbo Sarlino, dont le marché français et européen arrive à saturation. Après la Turquie

et le Moyen-Orient, le fabricant de revêtements de sol s’attaque au marché chinois, dont le potentiel paraît inépuisable. « C’est un pays intéressant par sa taille et l’absence d’industrie locale »,observe le président, Alain Réquillart. Seul bémol, les Chinois ne sont pas vraiment consommateurs de linoléum. « Chez les particuliers, on trouve du parquet ou de la terre battue ! Le pays produit aussi du carrelage très bon marché. » Le vrai débouché pour le sol en PVC est à chercher plutôt du côté du secteur public, écoles et hôpitaux.

“La Chine a la volonté, la puissance et l’organisation.C’est un formidable réservoir de croissance”
Le milieu hospitalier constitue effectivement le cheval de Troie de Forbo. Ses clients : l’Etat, notamment le ministère de la Santé, et les régions. Ses concurrents : les Coréens. L’usine rémoise a embauché tout spécialement un responsable d’exportation fort de deux années passées à Hong Kong comme acheteur pour

les grandes surfaces de bricolage...