L'égalité des sexes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1022 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
DROIT ET SOCIETE
L’EGALITE DES SEXES

1) Les traductions juridiques des conquêtes du féminisme sont notamment après l’arrivée de François Mitterrand au pouvoir en 1981 se nommant le candidat des femmes même si elles n’avaient pas en grande majorité votées pour lui. Ces conquêtes se traduisent en premier lieu par le ministère des Droits de la femme occupé par Yvette Roudy en effet il nes’intitule plus «la condition féminine » de plus en 1973, et est crée en France un secrétariat d’Etat à la condition féminine. Ainsi le féminisme d’Etat fut a l’origine de grandes lois pour les femmes entre 1981 et 1986 exemple le remboursement de l’IVG par la sécurité sociale amélioration du statut des femmes de professions indépendantes en 1982, égalité professionnelle entre hommes et femmes en1983, le recouvrement des pensions alimentaires impayées par les organismes prestataires d’allocations familiales en 1984, ou encore l’usage du nom patronymique de la mère en 1985. De plus, la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination a l’égard des femmes fut adoptée le 18 décembre 1979 par l’Assemblée générale des nations unis qui est entrée en vigueur le 3 septembre 1981et est ratifiés par la France. A cela s’ajoute une loi sur la parité entre hommes et femmes dans la vie politique qui est adoptées le 8 juillet 1999 modifiant l’article 3 de la Constitution sur la souveraineté « la loi favorise l’égal accés des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives », l’article 4 précisant désormais que « les partis et les groupement politiquescontribuent a la mise en œuvre de ce principe dans les conditions déterminées par la loi », la loi du 6 juin 2000 qui modifie le Code électoral pour les élections municipales et régionales et faisant obligation aux formations politiques de présenter, dans des communes de plus de 3500 habitants, autant de femmes que d’hommes sur leurs listes et de les présenter alternativement. Récemment, le 9 juillet2010 la loi n° 2010-769 mise en place contre les violences faites spécifiquement aux femmes, aux violences au sein des couples et aux incidences de ces dernières sur les enfants.

2) Les droits de l’homme sont aussi les droits de la femme car les hommes naissent et demeures libres et égaux en droit donc la loi doit être la même pour tous, c’est ainsi que la Déclaration des droits de l’homme leproclame. Cette Déclaration représente une véritable charte fondatrice de la société individualiste et égalitaire. Cette notion d’égalité doit supposer toute suppression de la mise hors la loi de toutes discriminations dans n’importe quels domaines qui peut toucher la femme car effectivement dans la société française la femme est l’égal de l’homme.

3) La discrimination positive à l’égard desfemmes nous paraît légitime car elle permet d’aboutir a une vraie égalité que se soit formelle ou concrète qui permet de compenser les inégalités de faits, de façon plus générale. Effectivement puisque la femme avait un statut non égalitaire vis-à-vis des hommes il a fallu prendre des mesures et donc rédiger des lois qui privilégiaient la femme afin de combler ces inégalités.

4) Un traitementégalitaire des genres peu avoir l’effet inverses souhaités par les femmes, en effet il y a un risque de nuire a la condition féminine car certaines « inégalités » établies sont tout a fait normal en raison notamment de l’anatomie qui n’est pas la même pour l’homme et la femme. Une femme est assurément moins forte physiquement que l’homme, sauf exception, donc par exemple pour accéder a untravail physique les critères d’embauche vont différer pour l’homme et la femme en raison de ces différence d’anatomie. Ces critères vont être un avantage pour les femmes qui peuvent ainsi prétendre aux mêmes postes que les hommes avec des critères de sélections plus cléments. Maintenant si l’homme et la femme venaient à être juger de façon égalitaire il est évident que beaucoup moins de femme...