L'étranger de albert camus

Pages: 5 (1152 mots) Publié le: 29 septembre 2009
Dans les années 50 et 60 se développe une tendance de la littérature française qui sera nommée d’après un article d’Emile Henriot dans le journal Le Monde en 1957 et un recueil d’articles d’Alain Robbe-Grillet, intitulé "Pour un nouveau roman" (1963). Cette tendance regroupe en fait des individus au style différent (Alain Robbe-Grillet, Michel Butor, Claude Ollier, Nathalie Sarraute, RobertPinget, Claude Simon, Marguerite Duras) mais qui publient chez le même éditeur parisien, Les Editions de Minuit, et dont le directeur, Jérôme Lindon, joue dans les lettres françaises un rôle comparable à celui joué entre les deux guerres par Gaston Gallimard ou Jacques Rivière.

Un point commun cependant réunit cette "collection d’écrivains" (Jean Ricardou): le rejet du roman traditionnel, de typebalzacien, dans lequel prime la chronologie et la fiction, le personnage et la psychologie, la structuration d’une intrigue en causes et effets, en bref, la construction d’une pseudo-réalité sur une base anthropomorphique. A l’univers structuré du roman qui privilégie l’écriture de l’aventure d’un personnage, les nouveaux romanciers opposent "l’aventure d’une écriture" (Ricardou), qui est avant toutune recherche sans finalité, une exploration de l’inconscient, dans laquelle le sujet (personnages, intrigue, situations) est dilué. Cette vision de l’écriture conduit à des textes qui mettent en valeur la présence des objets, du temps et de l’espace, des obsessions, de la mémoire et leurs rapports avec l’auteur. Le roman devient ainsi une écriture dont l’objet est l’acte d’écrire, un acte quivise finalement le langage.

 l 'expression « Nouveau Roman » est due à Émile Henriot qui l'employa dans un article du Monde, le 22 mai 1957, pour rendre compte de La Jalousie d'Alain Robbe-Grillet et de Tropismes de Nathalie Sarraute. Il ne s'agit pas à proprement parler d'une école, encore que ses principaux créateurs aient été fédérés par les Éditions de Minuit et que certains d'entre euxn'aient pas rechigné à être étudiés sous cette bannière. Mais leurs œuvres sont en réalité fort différentes et ont évolué diversement. Pour l'essentiel, les « Nouveaux Romanciers » contestent le roman de type balzacien : ils sont en cela influencés par certains romanciers étrangers (Kafka, Virginia Woolf), mais l'influence de Stendhal et de Flaubert est aussi notable, ainsi que celle de L'Étrangerd'Albert Camus ou de La Nausée de Jean-Paul Sartre.
  Leur première dénonciation vise le personnage traditionnel, reflet d'une confiance surannée dans la nature humaine. A la peinture des caractères, « soupçonnée » de transporter des valeurs idéologiques, le Nouveau Roman préfère l'exploration des flux de conscience. Devenus anonymes et ambigus, les personnages évoluent du même coup dans une intrigueénigmatique. Car le Nouveau Roman fait aussi le procès de la connaissance en se limitant à ce subjectivisme : l'étrangeté du monde, soulignée par la minutie des descriptions (c'est ainsi que ces romanciers se réclament d'un « nouveau réalisme »), sollicite une participation accrue du lecteur.

Le Nouveau Roman est une fiction de l'intime. Il ne s'agit pas ici, bien entendu, de l'explorationmorale d'un sujet qui se livrerait au lecteur au sein du projet concerté de quelque journal ou confession. Les romanciers du XIXème siècle avaient tenté déjà de saisir les méandres de la conscience à l'instant où elle se fait la plus secrète et la moins contrôlée : cela se traduisait, chez Flaubert ou Zola notamment, par une utilisation continue du discours indirect libre (voir nos pages sur lemonologue intérieur). Avec les Nouveaux Romanciers, c'est l'intrigue tout entière qui se trouve subordonnée à la conscience parcellaire d'un sujet. Pour Nathalie Sarraute, les tropismes (ce que l'on a aussi appelé sous-conversation) sont ces « mouvements indéfinissables qui glissent très rapidement aux limites de la conscience; ils sont à l'origine de nos gestes, de nos paroles, des sentiments que...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'etranger albert camus
  • L'étranger de Albert Camus
  • Albert camus l'etranger, dissertation
  • L'étranger albert camus
  • L'étranger albert camus
  • Albert camus, l'etranger
  • Exposé L'Etranger Albert Camus
  • l'étranger albert camus

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !