L'étude des personnages " le silence de la mer "

Module d’apprentissage n°3 Niveau 4ème année

Support : Le silence de la mer de Vercors 4ème année
Etude des personnages

Werner von Ébrenac |
1)l’aspect physique :- Le corps et le visage :Immense, grand, et très mince-il ala tête penchée en avantvisage beau et viril,-ses cheveux non seulement clairs, blonds et souples mais 'ils brillent soyeusement-Et, plus loin, on voit son « profil puissant » qui ajoute la force à la minceur et à la beauté. -Le nez n'échappe pas non plus à ce dernier qualificatif -Mais, ses yeux sont, en réalité, dorés, c'est-à-dire marron clair : -La jambe raide | « Je vis l'immensesilhouette,."l 3Op132« Il était immense et très mince. En levant le bras il eût touché les solives. » L 15p 133 « Il était si grand qu'il devait se courber un peu, moi je ne me cognerais pas même le sommet de la tête. » L 11 p135 «  Sa tête était 1égèrement penchée en avant, comme si le cou n'eût pas été planté sur les épaules, mais à la naissance de la poitrine. Il n'était pas voûté, mais cela faisaitcomme s'i1'était. »L16/17 133L18 133"Les cheveux étaient blonds et souples, jetés en arrière, brillant soyeusement sous la lumière du lustre."L20 21 133« ... et je pus regarder moi-même à loisir le profil puissant, le nez proéminent et mince. Je voyais, entre les 1èvres mi jointes, briller une dent d'or. »L27 133« Je vis que ses yeux n'étaient pas bleus comme je l'avais cru mais dorés. »L3 4 134L33133« Je les entendis traverser l'antichambre, les pas de 1'Allemand résonnaient dans le couloir, alternativement forts et faibles »L34 35 133« Enfin des pas se firent entendre. .... Je reconnus, à leur bruit inégal, la démarche de 1'officier ... Les pas, un fort, un faible, descendirent l'escalier. » L34 35 38 134 | Ce premier adjectif qui lui est appliqué - "immense" - indique sa grandeur.L'auteur insiste sur cet aspect physique pour nous montrer la verticalité du personnage : La verticalité est symbole d'ascension. On accorde à 1'axe vertical un rô1e, une valeur et une signification privilégiés. La hauteur représente la domination.Cette image, par laquelle la verticale est 1égèrement rompue, rétablit une sorte de lien entre l'officier qui est debout et ses vis-à-vis qui sont assis. Cetteverticale à la fois s'élance vers le ciel et se penche vers la terre sans laisser de rappeler la relation dominant/dominéCette image de minceur, de beauté et de finesse s'oppose à celle de 1'Allemagne qui est comparée à un taureau Cette apparence a tout du portrait type de 1'aryen, race supérieure pour les Nazis : il s'agit d'un homme grand, aux cheveux blonds et aux yeux bleus. Vercors, en nedévoilant que plus tard cette vérité, souligne 1'importance qu'il convient d'accorder aux yeux du protagoniste, puisqu'il faut attendre jusqu'au chapitre trois pour voir apparaître les yeux dans son visage. L'image de ce visage sans yeux peut signifier l'aveuglement de 1’officié qui ne voit pas la réalité du Nazisme et l'impossibilité de son rêve : l'union de 1'Allemagne et de la France. Après ladescription de toutes ses qualités de beauté, le narrateur nous découvre son boitement, trait négatif, rupture avec cette beauté. Cette jambe raide est suivie du bruit des pas forts et faibles Ebrennac réunit en lui même, par son boitement, deux é1éments : la force de 1'Allemagne et la faiblesse de la France. Ebrennac appartient à la fois aux vainqueurs et aux vaincus. Mais il peut, finalement,n'appartenir qu'aux vaincus, puisqu'il va choisir la mort.. Cela prouve que son attitude sera conforme à celle des responsables allemands qui iront jusqu'au bout. D'une part, ce boitement représente une métaphore de son esprit qui est incapable de voir la réalité de l'Allemagne nazie victorieuse qui veut anéantir la France. D'autre part, il représente aussi son déséquilibre, sa faiblesse et sa...
tracking img