L' etat

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 61 (15236 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’Etat et les politiques économiques

Les fonctions de l’Etat

Les instruments de la politique économique de l’Etat

[pic]

Spinoza « en vérité, le but de l’Etat c’est la liberté » ; Nietzsche « Etat ? Es-ce cela ? Allons ! Ouvrez les oreilles, je vais vous parler de la mort des peuples. » Frédéric Bastiat « l’Etat est la grande fiction par laquellechacun essaie de vivre aux dépens de tous les autres. » CH.Lindblom « si le système de marché est une danse, c’est l’Etat qui fournit la piste et l’orchestre. » ; Paul Valéry « si l’Etat est fort, il nous écrase ; s’il est faible nous périssons. » ;
Pour John Stuart Mill[1] l’état doit agir en ignorant l’égoïsme de ceux qui refusent l’impôt comme la hargne de ceux que motive l’envie. Il doitpratiquer une politique qui, tout en maintenant le cadre concurrentiel et en respectant la propriété privée, réduise les inégalités. Pour JS Mill une telle politique suppose trois types d’intervention : une fiscale axée sur l’impôt foncier et des droits de succession élevés ; un soutien au mouvement coopératif ; une action favorable à l’égalité juridique.

I les fonctions étatiques :
1-1historique.
L’Etat gérant de la production et l’Etat surveillant du commerce et de la circulation, sont les deux traits invariants qui caractérisent sa définition[2] « L'autorité publique des villes prit le marchand sous sa protection. Les princes territoriaux, qui avaient à protéger dans leurs comtés la paix et l'ordre public, étendirent leur tutelle sur les marchands. En agissant ainsi, ils nefaisaient que continuer la tradition de l'Etat dont ils avaient usurpé les pouvoirs. Déjà dans son empire agricole, Charlemagne s'était préoccupé de maintenir la liberté de circulation. Il avait édicté des mesures en faveur des commerçants juifs, et les capitulaires de ses successeurs attestent qu’ils restèrent fidèles à cette politique. Les princes avaient tout intérêt à attirer les marchands vers leurpays, où ils apportaient une activité nouvelle et augmentaient fructueusement les revenus du tonlieu ». Tonlieu (taxe sur les marchandises transportées, perçues à l’entrée des cités).

L’origine de l’Etat providence s’inscrit dans la tradition sociale démocratique. L’un de ses promoteurs est Lord Beveridge « du travail pour tous dans une société libre » 1944, cet ouvrage a jeté les bases duWelfare State en G.B.  Le projet béveridgien était d’étendre un large système de protection sociale à l’ensemble de la population, couvrant tous les risques sociaux et libérant l’homme du besoin. Le concept d’Etat providence, s’il n’est pas spécifiquement keynésien, s’intègre dans la logique de sa théorie « l’élargissement des fonctions de l’Etat, écrit-il dans la théorie générale, est le seul moyend’éviter une complète destruction des institutions économiques actuelles… ».Une certaine redistribution des richesses en faveur des catégories sociales à forte propension à consommer lui paraît nécessaire pour éviter les crises de sous-consommation et l’excès d’épargne. La protection sociale peut jouer au-delà un rôle de stabilisateur de la demande. Une meilleure justice sociale paraît représenterfinalement pour Keynes une condition de l’efficacité économique. En ce sens l’approche libérale s’oppose à celle définie par keynes. L’approche libérale affirme que «  le régime de la liberté naturelle » permet à chacun d’optimiser sa situation. Le marché est le champ d’action des comportements libres, où se réalise la « justice commutative » (à chacun selon ses œuvres). Une interventionredistributive[3] de l’Etat viendrait donc altérer l’efficience économique et sociale du marché. Malthus remet en cause l’action sociale de l’Etat, montrant que « les lois des pauvres créent les pauvres qu’elles assistent », perturbent le fonctionnement du marché du travail et favorisent la rupture de l’équilibre naturel entre la population et les ressources. Certains libéraux comme J.Stuart Mill...
tracking img