L'adaptation par camus de caligula

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2018 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
« L’adaptation par Camus du mythe Caligula »

Vendredi 21 mai 2010

Albert Camus naît le 7 novembre 1913 en Algérie à Mondovi et mort en 1960 à Villeblevin ; C’est un écrivain de romans et de pièces de théâtre, journaliste engagé, publié dans la Résistance et philosophe français du XXèm siècle. Il connu de nombreux succès grâce a des ouvrages encore célèbre comme l’Etrangé ou La peste. Maisaussi, auteur de la pièce Caligula, auquel il lui fallut a peu près 5ans pour a publier a cause de nombreuses retouches. Caligula fut le troisième empereur romain après Auguste et Tibère, est un des empereurs les plus critiqué. Nous allons ici, étudier l’adaptation qu’à fait Albert Camus du mythe de Caligula. Pour cela, nous essayerons de voir si Camus à été fidèle a la véritable histoire decelui-ci, puis nous étudierons les différentes philosophies qui sont développé par le personnage de Camus et nous terminerons pas rechercher l’ironie de Caligula à travers ces folies.

A présent, nous allons comparer deux versions écrites de la vie de Caligula et observer les différences entre le Caligula de Camus et la Vie des Douze Césars de Suétone.

Une des différences marquantes est lamanière dont est expliqué le « coup de folie » de Caligula, «  sa descente au enfer ».Dans l’ouvrage de Camus, il est expliquer que Caius commence a abuser de ces pouvoir et a perdre le control de son bon sens après la mort soudaine de sa sœur Drusilla qui était a la foi la bien-aimée. Alors que dans celle de Suétone, le jeune empereur se comporterai comme tel suite a une maladie grave. Mais se quiénerve encore plus Caligula chez Camus, est le manque d’humanité de son peuple et la soif d’argent, car suite a la disparition de sa douce, le malheureux pars 3 jours marcher a la recherche de la lune pour se défouler, mais il constate a son retour, que personne ne s’est inquiété de sa santé et de son bien être mais seulement du trésor publique; de la commence sa haine pour le monde..
Acte I scèneI : « Mais enfin, qu’avez vos et pourquoi ces lamentations ? Rien ne l’empêche de continuer. Il aimait Drusilla, c’est entendu. Mais elle était sa sœur, en somme. Coucher avec elle, c’était déjà beaucoup. Mais bouleverser Rome parce qu’elle est morte, cela dépasse les bornes ». Ce passage est relever lors d’une conversation entre les patriciens qui essayent de se rassurer et se convaincre du futurretour de l’empereur, car le trésor publique est abandonné. Là, nous voyons bien l’égoïsme des hommes, devant les sentiments amoureux de leur empereur. Aussi Dans l’acte I, scène VII, « Caligula : Écoute-moi bien, imbécile. Si le Trésor a de l’importance, alors la vie humaine n’en a pas. » Par cette phrase, Caligula « rend la monnaie de sa pièce », se venge, au près du peuple. Il fait lui aussi passerl’argent avant son coté humain. Nous pouvons comprendre par là, que depuis la mort de Drussila et le début de son comportement de tyran, il essaye de faire payer au peuple, les injustices du monde et leurs manque de compréhension lorsqu’il essayer de faire son deuil.
Une seconde différence est l’importance de Cherea, dans celle de Camus , ce personnage comprend plus Caligula dans ces réfléxions,sa logique de l’absurde mais refuse de s’y soumettre.
Un dernier élément, moins flagrant, mais tout aussi important est l’image donné de Caligula. Dans la version de Suétone, Caligula apparais comme un monstre, un tyran, un empeur sans cœur assoiffé de cruauté et sans rancœur, alors que dans l’autre version Caligula n’as pas une très belle image, il est aussi tyranique mais Camus fais ressortirun coté innocent d’un homme perdu, remplis de désespoir, qui agit pour essayer de modifier ce que le monde et ces injustice a créer.

Nous pouvons tirer comme conclusion, que Camus a été fidèle à la véritable version, malgré quelque changement dans le fond et la forme.

Dans un second temps, nous étudierons les différentes philosophies qui sont développés.
Caligula, se rend compte...
tracking img