L'adieu du corps, david le breton

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (728 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Références de l'ouvrage :
Le Breton, David (1999). L'Adieu au corps. Paris, Editions Métailié.
Présentation de l'auteur :
Né en 1953, David Le Breton est un sociologue et anthropologuefrançais. Il enseigne à l'Université de Strasbourg, est membre de l'Institut universitaire de France et chercheur au laboratoire Cultures et Sociétés en Europe. Il est l'auteur de nombreuses publicationsportant sur les pratiques corporelles adolescentes et sur le rapport de l’homme à son corps.
Thème de l'ouvrage :
A travers une analyse anthropologique du corps tel qu'il est perçu dans la sociétécontemporaine, l'auteur met en exergue l'existence d'un dénigrement à l'égard de ce corps et, de fait, une volonté de l'abroger ou, à défaut, d'en acquérir une maîtrise totale, que le recours à demultiples pratiques - culturisme, chirurgie esthétique, marques corporelles, usage de substances psychoactives, biomédecine, cybersexualité... - vient illustrer.
Éléments théoriques et méthodologiques :David Le Breton se situe dans une double approche, à la fois sociologique, en ce qu'il s'attache à comprendre les représentations et usages corporels contemporains, mais aussi anthropologique, parl'étude qu'il fournit sur le statut social du corps. Cet auteur s'inscrit, par ailleurs, dans une démarche interactionniste symbolique, privilégiant le sens attribué par les individus aux situationsqu'ils rencontrent.
L'auteur s'appuie, pour étayer son enquête, sur une diversité d'apports, issus de la littérature, des arts, de la psychanalyse, d'informations rapportées par les médias, et sur lerecueil et l'analyse de données qualitatives et quantitatives émanant de travaux scientifiques, concernant des populations très diversifiées, afin de mettre en lumière des comportements.
Citations del'auteur :
« En changeant son corps l'individu entend changer sa vie, modifier son sentiment d'identité. » (p.26).
« Le corps humain devient un continent à exploiter que des chercheurs...
tracking img