L'adversus hermogenem de tertullien

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2880 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La caricature dans l'Adversus Hermogenem de Tertullien

INTRODUCTION

1) Éléments biographiques.

Le peu de choses que l'on sait de lui nous est parvenu par ses œuvres, mais aussi par celles de Eusèbe de Césarée et Jérôme.

Né vers 150/160 à Carthage (Tunisie)

Famille romanisée et païenne.

Il suit l'enseignement romain classique et devient un excellent rhéteur.Éducation complète : il étudia notamment la philosophie auprès de plusieurs écoles.

Vers 130 il se convertit au christianisme à Éphèse.
Il voue alors le reste de sa vie à son enseignement.
Cependant il ne renonça pas à la philosophie mais chercha au contraire à prouver que les philosophes grecs l'ont conduit au Christ.

230/240 il meurt en martyr après avoir été fouetté et décapité avec 6de ses compagnons à Rome. Cela pour avoir refusé de sacrifier aux dieux sous Marc-Aurèle.

2) Tertullien et la religion.

Théologien, Père de l'église, catéchèse : figure emblématique de l'occident chrétien.

Il lutte contre les cultes païens (il fonde trinité et ex nihilo) et les hérésies.
Un de ses plus célèbres écrits à ce propos est le Contre Marcion (207-212), où illutte contre l'hérésie marcioniste.
(opposition d'un Dieu de Justice, issu de l'AT, à un Dieu d'amour, issu du NT. De ce dernier ils ne conservent que l'évangile selon Saint Luc et dix épîtres de Saint Paul sur les 14 existants).

La tradition émergente de la création ex nihilo dans laquelle s'inscrit Tertullien devient le terrain de lutte sur lequel se tient la bataille contre lesphilosophes.
Le thème ne cessera d'âtre repris d'ailleurs : Lactance, Origène, Denys d'Alexandrie, Basile ou bien encore Grégoire de Nysse.

Paradoxalement à la fin de sa vie il rejoindra les hérétiques montanistes.

Montanisme : mouvement catholique hétérodoxe fondé au Ième s. par Montanus en Phrygie (Turquie). Mouvement hérétique qui rejète le clergé et toute hiérarchie. Ilexalte le martyre. Montanus se présentait comme le médium du Paraclet = esprit saint qui apporte la vérité.

C'est un chrétien intransigeant qui a des positions extrêmes : mariage, chasteté, jeûne … Sur les spectacles (197), Sur la tenue des femmes (200).

Lorsqu'il rejoint les montanistes ses positions deviennent encore plus rigoureuses. Paradoxalement il va alors combattre plusviolemment les hérésies gnostiques.

Gnostique : mouvement religieux qui rassemble toutes les doctrines du bassin méditerranéen et du moyen-orient croyant que les hommes sont des âmes divines emprisonnées dans un monde matériel crée par le démiurge.

3) L'œuvre de Tertullien.

C'est le premier à tenter de transcrire la doctrine chrétienne avec les énoncés et les concepts latins.

Sonbut : répandre le message évangélique par le dialogue avec la culture du temps.
Maral Simon : La civilisation de l'antiquité et le christianisme, 1972:

«  mais à coté de ces aspects proprement spéculatifs, certains autres aspects de la pensée de Tertullien reflètent la mentalité juridique des romains et sa propre formation de juriste. »

Lorsque Tertullien écrit les premières années ils'inscrit dans la lignée des apologies de Justin de Naplouse.
Ces textes s'opposent aux martyrs ordonnés par Marc-Aurèle, Commode et Septime Sévère.

Années 211-235, textes plus épidictiques car abandon de la politique anti-chrétienne.
Il faut dire qu'alors le public auquel vont s'adresser les chrétiens va leur être plus largement gagné.

L'adversus hermogenem s'inscrit danscette démarche. Or Dans Le lexique des termes littéraires de Michel Jarrety il est dit clairement à propos du texte épidictique :

« il s'agit de faire valoir la beauté d'un lieu ou d'une personne, ou parfois, au contraire, de la caricaturer. »

Ce que fait Tertullien en bon rhéteur : portrait moral ou physique, ici moral. Typique de la rhétorique de l'époque.

La rhétorique s'est...
tracking img