L'affiche rouge aragon

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (682 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Aragon nait le 3 octobre 1897 à Neuilly-sur-Seine et meurt le 24 décembre 1982 à Paris. Il est connu notamment pour avoir adhéré au Parti communiste français de janvier 1927 jusqu’à sa mort. Dansles années 40, ses poèmes parlent beaucoup d’amour pour avoir rencontré Elsa Triolet, morte en 1970. Durant toute sa vie il participe à l’écriture de nombreux journaux dont ‘‘L’Humanité’’ et‘‘Commune’’
En septembre 39/40, il est nommé médecin-auxiliaire au front, subissant la défaite en mai 40 de l’armée française, preuve de son courage il reçoit la Croix de la Guerre et de la Médaille militaire. Puisil se réfugie en Zone Libre. A la libération, il a le statut de L’intellectuel communiste et est reconnu comme l’un des poètes de la Résistance. Il écrivit, en 1955, les Strophes pour se souvenir enmémoire du groupe Manouchian, résistants étrangers fusillés par la gestapo en 1944.
Leur arrestation ainsi que leur condamnation à mort était annoncée par le biais d’une affiche (à gauche). Cet épisodesera connu sous le nom de ‘l'affiche Rouge’, référence directe à la couleur de l’affiche.
Aragon nous livre un texte poignant et a pour but de préserver de l'oublie les faits historique afin degarder une trace de la résistance dans la seconde guerre mondiale, ainsi on peut le voir par la précision des noms "les Partisans", "Mort pour la France", "Érivan", "Les 23", "L'affiche". Et le nombred'année : "Onze ans". L'évocation du temps de la guerre se traduit par "les armes", "les partisans", "le couvre feu", "le peuple allemand", et "les fusils". Aragon nous parle aussi de la tristesse, de ladésolation, du malheur avec le champ lexical de la tristesse "larmes", "derniers moments", "adieu", ce dernier terme est répété quatre fois cela sonne comme un refrain insistant. Ce malheur estrenforcé par des paysages mornes "hivers", couleur des uniformes "gris", "morne", "mornes matins d'hivers". La mort est très présente dans ce poème, notamment par "MORT POUR LA FRANCE",...
tracking img