L'affiche rouge

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1654 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
{draw:rect} Histoire et propagande :
L'Affiche rouge
I/ Le contexte historique
1) Les FTP (Francs-tireurs et partisans) sont un mouvement de résistance armée crée par le Parti communiste français (PCF) en 1941, en France, dans la zone occupée, et qui combattait l'Occupation nazie et le régime de Vichy durant la Seconde Guerre mondiale. Une autre organisation, la MOI (main-d'œuvreimmigrée), dont les membres étaient des étrangers communistes ne pouvant pas se rallier au PCF, se battait elle aussi contre l'occupant et fut aussi à l'origine d'un nombre impressionnant d'attentats. La MOI intègre, dès leur création fin 1941, les FTP qui sont placés sous l'autorité directe de l'Internationale Communiste. La plupart des membres sont jeunes (moyenne d'âge: 25 ans) et issus de la classeouvrière. Ils sont d’origine juive d’Europe de l’est, arménienne, bulgare, roumaine, italienne ou espagnole... Les bataillons FTP-MOI ont mené des milliers d'actions: Ils ont fait dérailler des trains, posèrent des bombes, volèrent, distribuèrent des tracts à la volée à vélo ou depuis les toits, causèrent des attentats etc... Ils cherchaient à chaque fois à faire le plus mal possible à l'ennemi et àfrapper l'opinion.
2) Missak Manouchian, ou Michel Manouchian, est un militant communiste de la MOI et commissaire militaire des FTP-MOI de la région parisienne. Il est né le 1er septembre 1906 à Adyaman, dans l'actuelle Turquie, et est mort le 21 février 1944, fusillé au fort du Mont-Valérien. Rescapé du génocide arménien, il est recueilli en Syrie, puis il rejoint la France en 1925. Ouvriertourneur aux usines Citroën, c’est aussi un écrivain et un poète (responsable du journal en arménien de la MOI). Dans la clandestinité, il assume la responsabilité de la section arménienne de la MOI. En février 1943, il rejoint les FTP-MOI où il sera commissaire technique en juillet 1943 ; puis commissaire militaire. Il est arrêté le 16 novembre 1943 à Évry-Petit-Bourg (Seine-et-Oise), avec JosephEpstein (chef des FTP). Sa photographie figure sur «l’Affiche rouge» avec la légende : «Manouchian - Arménien - chef de bande - 56 attentats - 150 morts- 600 blessés».
{draw:frame} II/ L'Affiche rouge.
{draw:rect} {draw:frame} {draw:frame} {draw:line} {draw:line} {draw:frame} {draw:line} {draw:line} {draw:frame} {draw:ellipse} {draw:line} {draw:line} {draw:line}
{draw:frame}{text:soft-page-break} 2) Cette affiche de propagande expose dix résistants faisant partis des vingt-trois membres du groupe Manouchian (affilés aux FTP-MOI) qui allaient être condamnés à mort et fusillés au Mont Valérien le 21 février 1944. Elle décrit chacune des 10 photos avec une légende qui précise le nom, la nationalité et les dégâts qu'a causé le résistant. Elle possède aussi des titres frappants quidécrivent les FTP-MOI comme «l'armée du crime» et l'illustre grâce à des photos d'attentats et d'armement.
Elle a été placardée en France à l'occasion du procès des «terroristes», en février 1944 et aurait été tirée à au moins
15 000 exemplaires.
Cette affiche était destinée à la population française.
3) Ce sont les autorités d'occupation et le gouvernement de Vichy qui ont fait publiercette affiche.
Elle fut présentée sur l'ensemble du territoire français, dans des grandes villes telles que Paris, Lyon ou Nantes mais aussi dans les petites villes et les villages .
Lorsque le procès du groupe Manouchian eut lieu, les Allemands et l'autorité de Vichy sautèrent sur l'occasion pour développer une grande campagne de propagande qui avait pour but de déprécier la Résistancefrançaise en essayant de convaincre la population que ces hommes n'étaient que de sanguinaires assassins et non des «libérateurs»; c'était une véritable campagne de dénigrement et une volonté de la part des autorités de faire peur aux passants. Cette affiche devait aussi servir à dissuader les personnes qui voulaient intégrer la Résistance.
4)_ Dans la vidéo de l'INA intitulée «OBSÈQUES DE...
tracking img