L'affrontement est-ouest entre 1947 et 1980

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3323 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
­Dès 1946 ,constatant la partition en cours de l'Europe et le non-respect des accords de Potsdam ,l'ancien premier ministre anglais Winston Churchill affirme, à fulton en présence du président des états unis Harry Truman, qu'un "rideau de fer est tombé sur le continent" européen. Cette bipartiton de l'Europe et très vite de l'ensemble des relations internationales restera vrai jusqu'à la fin desannées 1980.
Cette période, qualifié de guerre froide, est constituée d'une alternance de pics de tension et de détentes. Au lendemain de la guerre états-unis et l'URSS semblent plus puissant que jamais, à cela s'ajoutent l'effondrement des puissances européennes coloniales qui sont obligés de laisser la place aux de superpuissance, portant des valeurs diamétralement opposées, sur la scèneinternationale. Ne s'affrontant jamais directement, etats-unis et l'URSS ne seront jamais réellement menacé et la guerre nucléaire sera évité. Cependant cette position aboutit au début des années 1990 à la défaite de l'un des protagonistes. L'union soviétique n'existe plus.Pour s'interroger sur la question des relations est-ouest entre 1947 et 1991, il est nécessaire de comprendre comment expliquercette alternance de périodes de tension et d'accalmie qui ont entraîné la chute de l'URSS?
La période 1947-1955 marques le déclenchement de la guerre froide, la naissance et le raidissement des deux blocs, qui vont s'affronter violemment en asie. Cependant la mort de Staline en 1953 et l'arrivée d'une nouvelle génération de chefs d'etat à la tête des deux superpuissance , va conduire pendant deuxdécennies à l'alternance de périodes dégel est de pic de tension et va aboutir à une détente. Mais à partir du milieu des années 1970 l'ordre mondial bipolarisée s'effrite. Dans un monde déstabiliser les tournant politique du à l'arrivée au pouvoir de Reagan et de Gorbatchev mettre fin à la guerre froide et entraîne à la fin de l'union soviétique.


En réponse à l'avertissement est mispar Churchill , le président Truman propose devant le congrès le 12 mars 1947, d'aider tous les pays qui veulent rester libre en combattant le communisme. C'est la doctrine Truman. Cette doctrine est basée sur la politique d'endiguement du communisme(containment). La Grèce et la Turquie où la menace est la plus grande bénéficie immédiatement de l'aide américaine. Le 5 juin le secrétaire d'étataméricain de George Marshall présente à Harvard l'aspect économique de la doctrine Truman, C'est le European Recovery Program ou plan Marshall. Si le plan a pour but de permettre la reconstruction et le retour à la solvabilité de tous les états européens (le plan est d'ailleurs proposé à l'URSS), il s'agit aussi d'ancrer l'Europe occidentale dans la zone d'influence américaine et de bloquer l'avancédu communisme. 16 pays l'acceptent mais après quelques hésitations durant l'été 1947 l'URSS le refuse.
A l'automne l'URSS lance une contre-offensive politique, Jdanov le grand idéologue du parti communiste soviétique défini une doctrine opposée à celle de Truman et dont le but est de lutter contre "l'impérialisme "occidental. C'est alors que à la fin du mois de septembre 1947 le kominform(bureau d'information communiste) est créé. Il réunit les partis communistes d'Europe de l'est mais aussi ceux des pays ouest européen le pcf et le pci. En Europe de l'est les partis communiste sont chargés de faire pression sur les gouvernements d'union et les partis de gauche modérée en vue de prendre le pouvoir est d'ancrée ces pays dans le camp socialiste. En Europe de ouest par des grèves etmanifestations les PC tentent de lutter contre l'adhésion au plan Marshall et les politiques atlantistes de ces pays.

Dès 1947 l'emprise de l'union soviétique sur le pays d'Europe de l'est s'accroit ,les partis communistes prennent les un après les autre le pouvoir. Parfois par les urnes en bénéficiant de leur statut de partis résistants au nazisme, mais aussi par la pression du au maintien...
tracking img