L'afrique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1525 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 décembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
« L'Afrique a sa part de responsabilité dans son propre malheur ». Vous développerez cette citation du président de la République, M. Nicolas Sarkozy, prononcée à l'Université de Dakar le 29 juillet 2007.

PREAMBULE :
L'explosion soudaine de la crise en Côte-d'Ivoire en 2001 ou les émeutes au Sénégal en 2007 sont autant de faits qui attestent des difficultés récentes de l'Afrique. La questiondes responsabilités de ces crises ne trouvent pas toujours de réponse évidente. Pourtant, l'opinion commune insiste traditionnellement sur la culpabilité des anciennes puissances coloniales pour expliquer les problèmes actuels du continent africain, dédouanant ainsi les Africains eux- mêmes de toute responsabilité. En affirmant que « l'Afrique a sa part de responsabilité dans son propre malheur »le président de la République, M. Nicolas Sarkozy, rompt avec cette tradition.

IDEE MAITRESSE :
Le discours de Dakar offre une nouvelle lecture du sous-développement africain, en démarquant les responsabilités des
Occidentaux de celles des Africains. Sans rejeter le poids de l'héritage colonial, la phrase du président de la République pointe du doigt les causes internes liées ausous-développement. Ce discours permet néanmoins de souligner l'existence d'initiatives africaines pour résoudre leurs problèmes.

ANNONCE DE PLAN :
Il convient donc de mesurer la part de responsabilité des ex-métropoles dans le sous-développement de l'Afrique, puis d'accorder un aperçu des dysfonctionnements majeurs des Etats africains. Enfin, nous évoquerons les principales initiatives africaines.PREMIERE PARTIE

IDEE DIRECTRICE N°1

Le discours de Dakar insiste sur la responsabilité de la colonisation dans le sous-développement africain. Le partage de l'Afrique en 1885, puis la décolonisation et enfin la période post-coloniale ont bouleversé l'histoire du continent africain, jusqu'à nos jours.

SOUS-PARTIE N°1.1
La période coloniale a laissé un héritage assez lourd pour les Etatsafricains. Le choix des frontières est inspiré de la représentation que se font les Européens de la frontière à cette époque, c'est-à-dire une ligne qui découpe les territoires en s'appuyant sur des éléments naturels tels que les fleuves, les lignes de crête, les méridiens ou encore les parallèles. Or les Africains avaient jusque-là une vision toute autre, fondée sur la mobilité des frontières,variables selon les déplacements des groupes nomades, les ententes entre Empereurs, etc. Les frontières imposées par les Européens ont donc contraint certaines ethnies rivales à vivre ensembles et d'autres fratries à se séparer.

SOUS-PARTIE N°1.2
Lors de la période de la décolonisation, les métropoles ont cherché par tous les moyens à garder des contacts privilégiés - purement commerciaux ouaffectifs - avec leurs anciennes colonies. Les ingérences étrangères lors des guerres de décolonisation, le soutien à certains groupes rebelles pour empêcher l'expansion du communisme ont amené au pouvoir des dictateurs. Le dictateur Idi Amin Dada, en Ouganda, est soutenu pour son coup d'Etat en 1971 par les Britanniques, limitant ainsi l'expansion communiste à l'Est du continent.

SOUS-PARTIE N°1.3Enfin, le paternalisme ambiant des années 1980 a eu tendance à déresponsabiliser les Africains. La multiplication des aides et le soutien aveugle à des dictatures ont contribué à placer les Etats sous la tutelle de l'Occident. Par exemple, la dette des pays africains quadruple entre 1970 et 1976 ce qui accentue leur dépendance vis-à-vis des grandes puissances et des bailleurs de fonds.CONCLUSION-TRANSITION :
La critique portant sur la responsabilité des Occidentaux dans le sous-développement de l'Afrique a débuté à la fin de la décolonisation et a perduré jusqu'à nos jours. Considérer que seules les grandes puissances occidentales sont responsables des malheurs actuels de l'Afrique revient à soustraire les dirigeants africains de toute responsabilité dans la conduite des affaires de...
tracking img