L'agriculture bretonne et ses enjeux environmentaux

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2500 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L'agriculture Bretonne et les enjeux environnementaux.

Le sujet que nous allons traiter concerne l'agriculture et ses problèmes principalement environnementaux en Bretagne, notamment le problème des nitrates dans l'eau liés à l'agriculture productiviste.

1)Présentation de l'agriculture en Bretagne
a- Mutation d'une agriculture paysanne vers une agriculture productiviste.
b- Diffusion dumode de production hors-sols

2)Le problèmes de nitrates, conséquences sur l'eau douce, l'eau salé, algues vertes..
3)Les autres problèmes
4)Conclusion & Solutions
a- Agriculture Biologique, durable?
b- Solutions pour l'eau.

1)Présentation de l'agriculture en Bretagne
a-Mutation d'une agriculture paysanne vers une agriculture productiviste.
La Bretagne offre le plus bel exemple àl'échelle régionale de mutation d'un espace agricole. En 1950, règne encore dans toute la province, une économie paysanne encore pauvre reposant sur une polyculture-élevage de subsistance associant céréales, prairies et plantes sarclées. Cette agriculture ci a disparu au profit d'une agriculture intensive, modernisée, fortement intégrée aux circuits commerciaux liés aux réseaux des industriesagroalimentaires, et exportatrice.

Un «modèle» qui s'est progressivement mis en place, s'est diffusé a partir de pôles pionniers (Finistère) et qui a largement débordé sur les marges armoricaines, de la Manche à la Vendée. Il repose sur l'intensification, les élevages hors-sols, l'existence d'une puissante industrie agro-alimentaire, un encadrement syndical et coopératif très prégnant, des capacitésd'adaptation qui ont peu a peu sélectionné les hommes et les élevages par une série de révolutions successives, aboutissant à la spécialisation des productions et des espaces. Pour preuve du passage de l'ère paysanne à l'ère presque industrielle de l'agriculture Bretonne, la taille des exploitations (en hectares) ces 15dernieres années a augmenté de manière significative. En effet, le nombred'exploitations dont la taille est supérieure à 50hectares a connu une augmentation de plus de 400%.

Commentaire du diapo:
Nous voyons bien ici que la Bretagne est la première région agricole de France. A elle seule, elle produit plus de la moitié des porcs Français, nous savons aussi que l'évolution de la Production de Porcs en 30ans a plus que triplé grâce aux élevages hors sols mais au détriment dela qualité de la viande et de la l'équilibre naturel, aquatique notamment. La Bretagne est aussi le premier producteur en France d'artichaux ( 72%) de choux fleur (73%), de dinde (56%) et de poulets avec 35%. Nous pouvons dire que la Bretagne est « le garde manger de la France »

b- Diffusion du mode de production hors-sols

Pour illustrer le phénomène des élevages hors-sols, nous utiliseronsl'exemple porcin.
Comment l'élevage porcin a-t-il basculé de l'échelle paysanne à l'échelle industrielle ?
André Pochon : La rupture date de la Politique agricole commune (Pac), signée en 1963, qui assurait le stockage et l'achat des excédents de laits, de céréales et de viande. Avant cette date, l'élevage reposait sur le duo cochon-vache qu'avait établit l'Inra dans les années 1950. Surquelques hectares, on cultivait de l'orge, on faisait paitre les laitières et on nourrissait les cochons avec ça et des betteraves. Ensuite, on a adopté les porcheries danoises, avec des cases de trois cochons sur paille. On n'achetait rien, c'était rentable et la Bretagne s'est couverte de porcheries !

Avec les prix que garantissait la Pac, il était plus facile de vendre directement le lait : ongagnait autant avec moins de boulot. D'autres on en eu marre des vaches et se sont spécialisés dans le cochon mais on du se débrouiller sans lait. Or, grâce à la Pac, des techniciens ont pu importer du soja des Etats-Unis : ils le mélangeaient à des farines et des déchêts d'abattoir et le vendait pour remplacer le lait. Leurs rendements étaient meilleurs que dans les autres élevages, et bientôt...
tracking img