L'albatros - baudelaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1096 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction :
Charles Baudelaire, un poète du 19e siècle, a probablement rédigé l’albatros au cours de son voyage dans l'Océan Indien. Cette œuvre s'inscrit parfaitement dans le romantisme de l'époque étant donné que l'écrivain réussit à transmettre son désespoir au lecteur. L'albatros symbolise en fait le poète incompris et exclu de la société, ce dernier n'arrive pas à s'identifier aux hommeset s'enferme dans son monde.

Développement :
Ce poème se compose de 4 strophes, toutes formées de 4 vers. Chaque quatrain est constitué d'alexandrins.

• Axe 1 : le poète maudit et incompris.
Dans son poème «l'Albatros,» Charles Baudelaire fait une relation entre l'albatros et le poète. Il compare l'albatros dans les airs, avec toute sa beauté, à l'albatros par terre (sur un bateau), ouil devient laid. L’albatros des airs évoque le poète tel que Baudelaire se le représente et celui sur terre le poète tel que la société se le représente.
C'est Baudelaire lui-même qui suggère que «Le Poète est semblable au prince des nuées [l'albatros]» (13). On peut voir ce poème comme un commentaire sur les poètes, et spécifiquement sur Charles Baudelaire.
Dans la première strophe Baudelairemet la scène en place. Il nous présente deux groupes sur lesquels est basé le reste du poème. Dans un bateau il y des «hommes d'équipages;» et en train de les suivre, les albatros (1-2). Comme on l'a déjà vu, la ligne treize nous dit clairement que l'albatros représente le poète. Les marins représentent, peut-être, tous ceux qui ne sont pas des poètes. Dans ce cas-ci, le bateau serait unsymbole du monde physique. Il suggère aussi que la société prend les poètes pour des animaux de foire qui sont là pour amuser les gens (vers1).
Pour l'albatros, ce sont ces ailes qui font de lui ce qu’il est. Le poète n'a pas d'aile, ni rien de physique qui le différencie des autres. C'est pourquoi il utilise l’image de l’albatros. Le poète a des ailes, mais dans un sens différent. Il y aquelque chose dans sa nature qui lui permet de vivre dans ses pensées, dans son imagination. Mais ces ailes, qui lui servent tellement dans son monde, le rendent inapte et maladroit dans le monde réel,(v8-9) quand il met ses pieds par terre. Baudelaire explique, ainsi que tous les autres poètes ne sont pas simplement bizarres et étranges, mais seulement quand ils se trouvent dans un environnementétranger (et c'est surtout ce côté d'eux que les gens voient).
Dans la troisième strophe il y a un changement de style. Les deux premières ne contiennent qu’une phrase par strophe alors que la troisième contient 3 phrases. Je pense que ces phrases plus courtes sont là pour ralentir la lecture. En effet, les deux premières phrases sont des résumés de tout le poème. «Ce voyageur ailé, comme il estgauche et veule! / Lui, naguère si beau, qu'il est comique et laid!» (v9-10). Baudelaire répète à nouveau cette idée, et il utilise deux points d'exclamation! Le message est toujours le même: le poète, comme l'albatros, est si beau dans son monde naturel; mais quand il est pris de son univers et mis avec les autres, il devient laid. Dès ce point-ci Baudelaire parlera toujours de l'albatros, nondes albatros. C'est une synecdoque, c'est-à-dire qu’on prend une partie qui sert à expliquer le tout. Comme les albatros sont ici représentés par l'albatros, au vers 13 «Le Poète» représente les poètes en général (comme l’Homme avec un grand H représente tous les hommes).
Pour la première fois on voit comment réagissent les marins au spectacle des albatros maladroits et gauches. Un marinfrappe l'albatros avec son brûle-gueule. L'autre mime ses mouvements, qui sont comme un infirme qui boite, (v11-12) Peut-être que ce sont des expériences que Baudelaire a eu avec les autres. Toutefois, ça montre l'intolérance et le manque de compréhension qu'ont les autres pour les poètes.
• Axe 2 : le poète arrive à se libérer
Dans la première partie du poème, le poète subit les moqueries...
tracking img